Monteur Levageur Grue

Imprimer

Fiche FAST n° 08-11-14 | (30/11/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

  • Définition : effectue le montage-levage en sécurité de grues à tour à partir des éléments livrés par le transporteur ; effectue le démontage.
  • Exerce comme salarié des constructeurs de grue, d’entreprises de gros-œuvre (ou de leurs GIE* matériel), ou de petites entreprises de montage-levage, ou comme travailleurs indépendants.
  • Le montage s’effectue sur une plate-forme stabilisée (semelle béton, longrines, massifs sur pieux selon le terrain, parfois sur des rails). Ces travaux préparatoires sont effectués par l’entreprise de gros-œuvre.
  • La tâche implique de travailler avec une grue mobile, intervention parfois louée à un prestataire de service.
  • L’équipe de montage se compose généralement de 2 à 3 monteurs reliés entre eux par radio. Elle assure la conduite des manœuvres de levage. Les opérateurs sont reliés entre eux par radio.
  • Les types de grue :
    • GMA : grue à montage automatisé (rapide). Ce type de montage s’effectue essentiellement au sol avec quelques interventions en élévation. La cinématique est cependant complexe. Elle implique le plus souvent le recours à un monteur qualifié.
    • GME : grue à montage par éléments (forte capacité). Cette fiche s’applique essentiellement à ce dernier type de grue.
  • Le montage est réalisé selon une cinématique rigoureuse suivant le manuel du constructeur. Il consiste en : réception de la plate-forme, assemblage au sol : flèche et contre-flèche ; assemblage en élévation : montage de la mâture ; assemblage des flèches et contre-flèches, mise en place des lests. Pour les grues de grande hauteur : montage par télescopage à partir d’une cage équipée de passerelles de circulation, permettant d’intervenir en sécurité.
  • Les opérations élémentaires consistent en : assemblage par boulonnage (serrage à la clé dynamométrique), brochage, passage des câbles (de levage, de chariot, câbles électriques) ; élinguages et mise en place des apparaux de levage ; direction des manœuvres de levage ; réglages et vérifications. Les interventions en élévation se font sous protection d’équipements de sécurité collective. Certaines interventions impliquent à titre de complément l’utilisation d’un système d’arrêt de chute.
  • Branchement électrique (hors tension).
  • Participation aux essais conduits par la personne compétente désignée par le chef d’établissement utilisateur.
  • Interventions de maintenance.
  • Les monteurs-levageurs travaillent en coordination avec : le conducteur de la grue mobile, le grutier, le transporteur, l’entreprise utilisatrice de la grue.
  • Ils contrôlent la sécurité des opérations, notamment : respect des instructions du constructeur, stabilité des plate-formes, vitesse du vent, port des EPI, direction de manœuvres.

Exigences

  • Acuité auditive adaptée/Poste
  • Attention/ Vigilance
  • Contrainte physique : forte
  • Contrainte posturale : toutes positions
  • Esprit Sécurité
  • Grand Déplacement : Découché
  • Intempérie : vent, humidité, brouillard, neige
  • Température extrême: (forte chaleur - grand froid)
  • Mobilité physique (déplacement vertical, déplacement horizontal)
  • Sens Equilibre
  • Sens Responsabilités
  • Travail Hauteur
  • Vision adaptée au poste : champ visuel, vision de loin

Accident du travail

  • Chute Hauteur
  • Chute de plain-pied : encombrement, obstacle
  • Chute d'objet : matériel, matériau
  • Renversement par engin/véhicule
  • Port manuel de charge
  • Risque routier : Déplacements sur différents sites
  • Emploi de machine dangereuse : portative, mobile
  • Emploi d'outil à main : marteau, masse
  • Contact électrique
  • Déplacement en ouvrage étroit
  • Projection particulaire

Nuisances

  • Charge physique lourde
  • Contraintes posturales importantes
  • Manutention manuelle charge
  • Hyper-sollicitation des membres: TMS
  • huiles minérales
  • Déplacements géographiques
  • Bruit (impulsionnel: masse)
  • Vibration main-bras: salariés exposés à une valeur d'exposition journalière de 2.5m/s²

Maladies professionnelles

  • Affections provoquées par les huiles et graisses [36] [36]
  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma [57] [57] Tableau MP INRS
  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42] Tableau MP INRS

Actions préventives

Mesures organisationnelles

CHSCT - COMITE HYGIENE SECURITE CONDITION TRAVAIL
PLAN PARTICULIER SÉCURITÉ PRÉVENTION SANTE (PPSPS)
COORDONNATEUR SÉCURITÉ PROTECTION SANTE : CSPS:
PREPARATION ET ORGANISATION DU MONTAGE. - Qualité du plan de prévention ou du PPSPS et diffusion des consignes aux intervenants. - Connaissance et respect des consignes du constructeur. - Préparation de la zone de montage : mise à niveau, préparation des espaces de circulation périphérique. - Examen d’adéquation de la grue mobile et de ses apparaux. - Présence d’un chef de manœuvre clairement désigné. - Habilitation du conducteur de grue mobile. - Consignes générales, consignes relatives au vent, respect des consignes - Sécurisation de la périphérie de la zone de travail selon la réglementation.
VERIFICATIONS MAINTENANCE - Examens périodiques approfondis de l’état de conservation (au minimum tous les 5 ans) avec tenue du carnet de maintenance. - Examens de remise en service (à chaque début de chantier) avec épreuves statiques et dynamiques.
NIVEAUX SONORES : lorsque le LEX,d de 85 dB(A) ou la Lpc de 137 dB(C) sont dépassés, l’employeur doit établir et mettre en œuvre un programme de mesures techniques et d’organisation du travail visant à réduire l’exposition au bruit des travailleurs.
PENIBILITE

Mesures techniques

EPI : - gants, chaussures de sécurité adaptées (veiller à l’adhérence des semelles, à la souplesse des semelles) ; - vêtements de travail adaptés à l’activité et aux conditions climatiques : froid, pluie ; - casques (avec jugulaire) ; - PICB : Si le LEX,d de 80 dB(A) ou la Lpc de 135 dB(C) sont dépassés, l’employeur met des PICB à la disposition des travailleurs. Si le LEX,d de 85 dB (A) ou la Lpc de 137 dB(C) sont atteints ou dépassés, l’employeur veille à ce que les PICB soient effectivement utilisés.
SYSTEME D'ARRET DE CHUTE avec sa notice précisant : les points d’ancrage, les dispositifs d’amarrage et les modalités d’utilisation. Vérifications périodiques.
VERIFICATION / MAINTENANCE EQUIPEMENTS TRAVAIL

Mesures humaines

FORMATION SPECIFIQUE AU MONTAGE ET A LA CONDUITE DE MANOEUVRE (assurée par le constructeur).
CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
QUALIFICATION INITIALE OBLIGATOIRE POUR LA CONDUITE D’UN VEHICULE DE TRANSPORT DONT LE PTAC EST > 3,5 TONNES
INSTRUCTIONS AUX GRUTIERS données par l’employeur : notamment liées aux spécificités du site et du chantier.
SENSIBILISATION RESPECT DES CONSIGNES.
HABILITATION CONDUCTEUR DE GRUE MOBILE.
HABILITATION ELECTRIQUE si besoin
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
INFORMATION HYGIENE DE VIE : bonne hygiène alimentaire, gestion du sommeil, conduites addictives (tabac, alcool, drogues, médicaments psycho actifs…)
PENIBILITE

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés