Canalisateur Forage Horizontal : Foreuse

Imprimer

Fiche FAST n° 23-07-14 | (31/12/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

1. DEFINITION

Le forage horizontal permet le passage de canalisations souterraines (sous des routes, autoroutes, voies ferrées, cours d’eau…)

Elles sont destinées à recevoir différents réseaux :

  • réseaux secs : téléphoniques, électriques, conduites de gaz …
  • réseaux humides : conduites d’eaux pluviales ou eau potable.

Les canalisations les plus grosses sont destinées au transport d’eaux pluviales ou de gaz.

Il existe différents types de foreuses selon le diamètre des canalisations. Les intérêts du forage horizontal sont, notamment, d’éviter les tranchées limitant la gêne occasionnée en surface (dégradation des revêtements, interruption du trafic routier ou ferroviaire) et d’avoir une plus grande précision de pose par rapport au fonçage

canal

2. DESCRIPTION DE L’ACTIVITE

Le travail est généralement réalisé par des équipes comprenant un foreur et un aide-foreur. L’équipe dispose d’un camion-grue pour le transport et la manutention de la foreuse, de son bloc hydraulique, des canalisations, des tarières, du groupe électrogène.

Elle peut disposer d’un camion-benne pour évacuer les déblais, si impossibilité de stockage sur le chantier.

En cas d’accès difficile au puits de forage d’autres engins sont utilisés pour la manutention (engins sur chenilles) ;

  • Sur le chantier, le puits de forage est déjà réalisé par une autre entreprise, sa profondeur varie de 2,50 à 6 mètres. Il est taluté ou blindé, le fond du puits peut être stabilisé par des gravillons ou une plate-forme en béton (cas des forages de gros diamètre où la foreuse est de taille importante)
  • Mise en place des rails, installation de la foreuse
  • Manutention des éléments de canalisation (contenant la tarière) dont le diamètre peut varier de 273 mm à 1600 mm et la longueur de 3 ou 6 m et ajustement de leur position
  • Positionnement des tubes par l’équipe, à l’intérieur du puits, afin d’assurer la continuité avec la canalisation déjà en place après emboîtement des tarières.
  • Raccordement de l’ensemble à la foreuse
  • Soudage à l’arc de 2 barres métalliques à l’extrémité de la canalisation côté forage, servant de guide et de fixation provisoire.
  • Dernier réglage du positionnement de la canalisation à l’aide de la foreuse
  • Retrait des sangles d’élingage puis soudage des guides sur l’extrémité de la canalisation sous terre
  • Soudage des tubes en 2 passes
  • Enlèvement des guides à l’aide d’une tronçonneuse à disque
  • En cas d’utilisation de trousse de guidage, soudage d’un tube en U sur le dessus de la canalisation servant au passage des fils électriques du système.
  • Réalisation du forage : un opérateur conduit la foreuse, l’autre se déplace dans et hors du puits pour diverses interventions de surveillance, réglage, ajustement.
  • La durée du forage varie selon la nature du terrain et la longueur de la canalisation à poser.
  • Après mise en place de chaque tube, évacuation manuelle des déblais se trouvant dans la canalisation et évacuation mécanique des déblais du puits de forage
  • Pose des éléments suivants selon la même technique
  • En fin de forage, retrait et manutention mécanisée, de l’ensemble du matériel (tarières, foreuse, rails…) évacué par camion-grue.

L’entreprise réalisant le forage ne s’occupe généralement pas des puits de forage et de réception.

Exigences

  • Acuité auditive adaptée au poste
  • Capacité Réflexion /Analyse
  • Conduite : engins de levage, foreuse
  • Contrainte Physique : Forte ; Moyenne
  • Contrainte posturale
  • Coordination/ Précision Gestuelle
  • Esprit Sécurité
  • Poste Sécurité
  • Grand Déplacement : Découché
  • Intempérie: vent, pluie, brouillard, neige
  • Température extrême forte chaleur - grand froid
  • Mobilité physique : dénivellation, terrain accidenté
  • Port EPI indispensable
  • Travail en Equipe
  • Travail en espace restreint : puits
  • Travail en milieu isolé: foreur, aide foreur
  • Travail Pour Entreprise Utilisatrice
  • Vision adaptée au poste

Accident du travail

  • Chute de hauteur : échelle descente dans le puits
  • Chute de plain pied : encombrement, dénivellation, surface glissante
  • Chute Objet
  • Contact avec agent biologique (tétanos, leptospirose...)
  • Contact conducteur sous tension : machine électrique, arc électrique, rallonge, travail zone humide, ligne électrique souterraine
  • Déplacements en ouvrage étroit : puits (heurt structure)
  • Eboulement/effondrement
  • Emploi de machine dangereuse : portative, fixe
  • Emploi d'appareil haute pression: furet, air comprimé, rupture flexible
  • Emploi d'outil à main/matériau tranchant/contondant : marteau, masse
  • Port manuel de charge
  • Projection particulaire (tronçonneuse à disque, soudage)
  • Renversement par engin ou véhicule
  • Renversement de banche
  • Renversement d'engin
  • Risque routier : Déplacements sur différents sites
  • Travaux rayonnement non ionisant : soudage, UV (coup d'arc)
  • Travail milieu aquatique/à proximité : retour d'eau dans le puits (forage sous un cours d'eau)
  • Explosion : bombes dernière guerre

Nuisances

  • Agent biologique: tétanos, leptospirose, hépatite A
  • Fumée de soudage (nanoparticules)
  • Gaz combustion/échappement
  • Procédé de soudage (nanoparticules) : arc, électrode enrobée
  • Rayonnement non ionisant: rayonnement optique artificiel (ROA)
  • Rayonnement non ionisant ultraviolet
  • Vibration : main bras
  • Vibrations corps entier
  • Bruit.
  • Manutentions et postures
  • Hyper-sollicitation des membres TMS
  • Poussière minérale : silice (selon nature terrain, à l'amorçage)
  • Température extrême : forte chaleur - grand froid
  • Huile minérale : lubrifiant, graisse

Pathologies

  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma [57] [57]
  • Périonyxis onyxis : atteinte du gros orteil [77]
  • Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations transmises au corps entier : sciatique par hernie discale L4-L5 ou L5-S1 ; radiculalgie crurale par hernie discale L2-L3 ou L3-L4 ou L4-L5 avec atteinte tronculaire concordante [97] [97]
  • Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manipulation manuelle de charges lourdes : sciatique par hernie discale L4-L5 ou L5-S1 ; radiculalgie crurale par hernie discale L2-L3 ou L3-L4 ou L4-L5 avec atteinte tronculaire concordante [98] [98]
  • Affections provoquées par les huiles et graisses d’origine minérale ou de synthèse : dermite irritative, lésions eczématiformes [36] [36]
  • Mycoses cutanées des orteils [46]
  • Lésions chroniques du ménisque [79] [79]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AUTORISATION CONDUITE
BRUIT
DECHETS GESTION
INSTALLATIONS HYGIENE DE VIE (IHV)
DEMANDE PROJET DE TRAVAUX / DÉCLARATION INTENTION COMMENCEMENT DE TRAVAUX-DT / DICT 
DOCUMENT UNIQUE ÉVALUATION DES RISQUES (DUER)
PLAN PRÉVENTION ENTREPRISE EXTÉRIEURE / UTILISATRICE :
REGISTRES DOCUMENT HYGIENE/SECURITE
RISQUE BIOLOGIQUE
RISQUE ELECTRIQUE
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
SECURITE INCENDIE
TEMPÉRATURE EXTRÊME 
REGLEMENT INTERIEUR
TRAVAIL ISOLE / DANGEREUX
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL / MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)
PENIBILITE

Mesures techniques

BALISAGE PERIMETRE SECURITE ROUTIERE
BLINDAGE/TALUTAGE
BRUIT
DECHET/ GESTION
ECLAIRAGE CHANTIER
ENGIN DE CHANTIER
LUTTE INCENDIE
INSTALLATION HYGIENE / VIE (IHV) 
MACHINE OUTIL PORTATIF ELECTROMECANIQUE OU PNEUMATIQUE
POUSSIÈRE GAZ FUMÉE VAPEUR
CHUTE DE HAUTEUR: accès au puits de forage par échelle à crinoline ou escalier avec garde corps
RISQUE ELECTRIQUE CHANTIER
MANUTENTION MECANIQUE : GRUE A TOUR/ GRUE MOBILE
MANUTENTION MANUELLE: SUPPRESSION OU AIDES
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
RISQUE BIOLOGIQUE
VERIFICATION / MAINTENANCE EQUIPEMENTS TRAVAIL
VIBRATION
TEMPÉRATURE EXTRÊME  
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL /MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)

Mesures humaines

CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL (EPI)
QUALIFICATION INITIALE OBLIGATOIRE POUR LA CONDUITE D’UN VEHICULE DE TRANSPORT DONT LE PTAC EST > 3,5 TONNES
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION ELINGAGE
FORMATION INFORMATION BRUIT
FORMATION INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES
FORMATION UTILISATION DES MATERIELS DE LUTTE CONTRE INCENDIE
NOTICE ; FICHE DE POSTE D’INFORMATION DES SALARIES
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
FORMATION AUX AUTRES RISQUES SPECIFIQUES
HABILITATION ELECTRIQUE
HYGIENE CORPORELLE / VESTIMENTAIRE
INFORMATION HYGIENE DE VIE
QUALIFICATION SOUDEUR/ SOUDEUR BRASEUR SUR CANALISATIONS DE GAZ
TEMPÉRATURE EXTRÊME 

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés