Agent Maintenance Parking Souterrain

Imprimer

Fiche FAST n° 05-11-14 | (30/09/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Définition : Assure le fonctionnement et l’entretien des parkings souterrains

  • L’électromécanicien entretient et contrôle les dispositifs électriques (luminaires) électromécaniques (moteurs, groupes, dispositifs de parkings automatiques), les gaines de ventilation, les extracteurs d’air et les détecteurs de polluant (oxyde de carbone), ces matériels peuvent encore contenir de l’amiante
  • Le caissier de jour / Le veilleur de nuit surveille le péage et les écrans de contrôle; il réalise aussi des tâches administratives
  • Le nettoyeur nettoie manuellement avec un appareil à haute pression ou à la machine les voies de circulation, les emplacements de véhicule et les escaliers; il peut remplacer des luminaires défectueux.

Exigences

  • Acuité auditive adaptée/Poste
  • Contact Clientèle
  • Contrainte posturale : toutes positions (électromécanicien)
  • Horaire de travail : travail posté 3x8h, travail posté 2x8h, travail nuit > 270h/an (veilleur), horaire irrégulier
  • Mobilité physique : dénivellation (escaliers)
  • Travail en Equipe
  • Travail Hauteur
  • Travail seul
  • Vision adaptée au poste : champ visuel, vision du relief, vision de loin

Accident du travail

  • Chute hauteur : échelles, accès, PIRL
  • Chute plain-pied : escalier, surface glissante, encombrement
  • Violences physiques : contact public
  • Contact électrique : changement luminaire
  • Emploi appareil sous pression : haute pression (nettoyage)
  • Renversement par engin/véhicule : circulation
  • Port manuel de charge
  • Agression agent chimique : inhalation, contact, projection
  • Projection particulaire : corps étranger
  • Violence physique : contact public, contact usager
  • Incendie : fuite essence, GPL...d'un véhicule
  • Explosion : fuite essence, GPL...d'un véhicule

Nuisances

  • Bruit > 85 dBA : circulation de véhicules, extracteurs d'air, moteurs électriques, groupe électrogène
  • Manutention manuelle charge
  • Eclairage artificiel insuffisant
  • Empoussiérage
  • Fibres minérales : flocage en sous-face de plafond
  • Amiante
  • Nettoyants : caustiques, solvants
  • Travail sur écran : caissier
  • Gaz d'échappement : No2, So2
  • Monoxyde de carbone

Pathologies

  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions [98]
  • Affections professionnelles consécutives aux poussières d'Amiante [30]
  • Intoxication [64]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AUTORISATION DE CONDUITE et CACES (chariot automoteur, PEMP pont roulant.. )
CHSCT (Comité Hygiène Sécurité Conditions de Travail) si > 50 salariés
AMIANTE dispositions communes à toutes les activités (sous-section 4)
DOSSIER TECHNIQUE AMIANTE (DTA)
EVALUATION DES RISQUES DOCUMENT UNIQUE (DU-ERP), qui comprendra : procédures, fiches, notices installations, risques associés et évaluation...
FICHE DONNÉES SÉCURITÉ (FDS)
LOCATION MATERIELS / ENGINS
MOYENS HUMAINS suffisants, temps pour transmission des consignes entre la prise et la fin de poste des équipes.
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
PENIBILITE
PERMIS FEU
PLAN PRÉVENTION ENTREPRISE EXTÉRIEURE / UTILISATRICE :
RISQUE ELECTRIQUE MACHINE / APPAREILS / INSTALLATION Consignation
TRAVAIL ISOLE ET DANGEREUX confié, après évaluation des risques, à une équipe ou à un travailleur formé, expérimenté, bénéficiant d'une surveillance constante (télésurveillance, système de ronde ou appel systématique par signal sonore/visuel, dispositif individuel d'alarme à sécurité positive relié à une centrale d'assistance) et disposant d'un moyen de télécommunication (liaison avec l'entreprise et les services de secours). Les travaux sur appareils en marche nécessitent la présence constante d'un surveillant qualifié sur le lieu de travail.

Mesures techniques

BRUIT réduction à la source, insonorisation, PICB (Si le LEX,d de 80 dB(A) ou la Lpc de 135 dB(C) sont dépassés, l’employeur met des PICB à la disposition des travailleurs. Si le LEX,d de 85 dB (A) ou la Lpc de 137 dB(C) sont atteints ou dépassés, l’employeur veille à ce que les PICB soient effectivement utilisés.,
EPI normalisé chaussures de sécurité à semelles antidérapantes, gants, casque, port d’EPI approprié en secteur 3 amiante - protection respiration P3, combinaison jetable.
AMIANTE-INTERVENTION SUR MATÉRIAUX AMIANTES (Sous- section 4)
INSTALLATIONS DE TRAVAIL Cabines de péage et bureaux : insonorisés et ventilés en surpression.
MANUTENTION MANUELLE, aides palans, treuils, chariots.
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
PREVENTION INCENDIE procédés, produits, stockages, alarme, issues de secours, portes coupe-feu, extracteurs de fumée, extincteurs à poudre pour feux d’hydrocarbures, bacs à sable.
VENTILATION générale efficace avec extraction d'air pollué, introduction d'air neuf, contrôles détection du CO, vérifications périodiques des équipements et en particulier de la ventilation auxiliaire.
VERIFICATIONS PERIODIQUES installation électrique, équipements, outillage, extincteurs

Mesures humaines

CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION A LA SECURITE règles de circulation, d'utilisation des équipements
FORMATION PREVENTION VIOLENCES EXTERNES (usagers du parking)
FORMATION UTILISATION DES MATERIELS DE LUTTE CONTRE INCENDIE
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
FORMATIONS RISQUES PRODUITS et PREVENTION notamment risques CMR (Amiante...)
HABILITATION ELECTRIQUE
INFORMATION HYGIENE DE VIE
INFORMATION BRUIT ET PROTECTION AUDITIVE obligatoire lorsque l’exposition des travailleurs atteint ou dépasse le LEX,d de 80 dB(A) ou la Lpc de 135 dB(C). Cette formation de sensibilisation est réalisée avec le concours du service de santé au travail.
PENIBILITE

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés