VIBRATIONS

Imprimer
Mis à jour le 5 juillet 2012

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Définition de la nuisance ou situation dangereuse

L’exposition aux vibrations mécaniques peut se faire selon deux modes : • Vibrations transmises à l’ensemble du corps par les surfaces de sustentation (pieds des salariés debouts devant leur machine, séants des chauffeurs assis sur leurs sièges…) • Vibrations transmises par un segment corporel et notamment la main qui tient la machine vibrante.

Danger

• Pathologies :
– Les vibrations de très basse fréquence (< 1 Hz) intéressant le corps entier sont à l’origine des cinétoses ou mal des transports.
– Pour les vibrations de 1 à 80 Hz, corps entier, l’homme se comporte comme un système masses – ressorts – amortisseurs et les pathologies sont directement liées à la mise en résonance des différents organes et des grandes masses corporelles. Ces pathologies sont assez mal systématisées et seules les pathologies lombaires sont prises en charge au titre de la MP n° 97.
– Les vibrations transmises au système main – bras sont à l’origine du « syndrome des vibrations » regroupant les affections ostéo-articulaires : (arthrose hyperostosante du coude, maladies de KIENBÖCK et de KÖHLER) et les troubles angioneurotiques (syndrome de RAYNAUD). Ces pathologies sont indemnisées au titre de la MP n° 69.
• Critères :
– L’importance et la latence des troubles dépendent de la direction de la vibration, de l’amplitude du phénomène, de la durée d’exposition, de la nature de l’activité, de la posture du salarié, du couplage main-machine et du couplage main-bras.
– Pour caractériser la contrainte vibratoire globale, on calcule l’accélération équivalente en mètres par seconde carrée (m/sec²) qui tient compte de l’effet cumulatif des vibrations tridirectionnelles et multifréquentielles.
– Des normes et directives permettent de quantifier l’importance de l’exposition :
* Normes Françaises : E 90-399, E 90-400, E 90-401 1/2 et ENV 25349.
* Normes Internationales : ISO 2631 1/2/3 et 5349.
* Directive européenne n° 26-2001.
– Le Décret n° 2005-746 du 4-7-05 relatif aux prescriptions de santé et de sécurité applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus aux vibrations mécaniques fixe la valeur d’exposition journalière rapportée à une période de référence de huit heures à 5 m/sec² pour les vibrations transmises aux mains et aux bras et à 1,15 m/sec² pour les vibrations transmises à l’ensemble du corps. La valeur déclanchant l’action de prévention et donc la mise en SMR est fixée à 2,5 m/sec² pour les vibrations transmises aux mains et aux bras et à 0,5 m/sec² pour les vibrations transmises à l’ensemble du corps.

Tâches et postes

De nombreux métiers du BTP exposent aux nuisances vibratoires.

 

Activités et situations de travail

Postes de travail

Conduite d’engins, de camions … Conduteur d’engins, chauffeurs PL…
Utilisations d’outils vibrants :
marteau piqueur, perceuse, tronçonneuse bois et fer, aiguille vibrante, polisseuse, clé à choc, visseuse, meuleuse, ponceuse vibrante, riveur, grignoteuse, burineur, débroussailleuse, écorceuse, engins non portés des TP, plaques vibrantes …
Manoeuvre, maçon bâtiment, coffreur bancheur, menuisier d’atelier et poseur, métallier d’atelier et poseur, ouvrier de démolition, couvreur zingueur, carreleur, plâtrier peintre, plombier, chauffagiste, électricien, manoeuvre TP, conducteur d’engin non portés….

Fiches FAST liées

  • Agent Assainissement Décontamination Nucléaire
  • Agent Centrale d'Enrobage
  • Agent Entretien Autoroutier
  • Agent maintenance équipements industriels
  • Agent Préfabrication Béton
  • Applicateur Enduits Superficiel / Enrobé Coulé Froid (E.C.F.)
  • Applicateur Enrobés
  • Boiseur Galerie
  • CANALISATEUR : FORAGE HORIZONTAL DIRIGE
  • Canalisateur Forage Horizontal : Foreuse
  • Canalisateur Tranchée Ouverte
  • Carreleur Mosaïste- Fiche en cours de réactualisation
  • Catenairiste
  • Charpentier Structures Métalliques
  • Chaudronnier Métaux Tôlier
  • Coffreur Bancheur
  • Coffreur Boiseur
  • Conducteur Centrale Injection
  • Conducteur Chariot Automoteur
  • Conducteur Engin Chantier et Carrière
  • Conducteur Grue Mobile/Pneus
  • Conducteur Non Porté Petit Engin Chantier Bâtiment
  • Conducteur Non Porté Petit Engin Chantier TP
  • Conducteur Poids Lourd BTP
  • Conducteur Régleur Raboteuse
  • Cordiste/Travaux Accès Difficiles
  • Couvreur Zingueur
  • Désamianteur
  • Egoutier
  • Electricien Equipement Bâtiment
  • Façadier Enduiseur
  • Façadier Ravaleur Ragréeur
  • Ferrailleur
  • Foreur Scieur Béton
  • Foreur Sondeur Injecteur
  • Habilleur Façade
  • Installateur Thermique Génie Climatique
  • Maçon Bâtiment
  • Maçon Fumiste
  • Maçon TP
  • Magasinier Matériaux Construction
  • Marqueur Chaussée
  • Mécanicien Maintenance Engins-Matériels BTP/Carrière
  • Menuisier Aluminium
  • Menuisier Assemblage Finition
  • Menuisier Bois Fabrication Bâtiment / agencement
  • Menuisier Bois Poseur Bâtiment /Agencement - Fiche en cours de réactualisation
  • Menuisier Charpentier Bois
  • Monteur Cableur Raccordeur Fibre Optique
  • Monteur Echafaudage
  • Monteur Electricien Réseau Aéro Souterrain
  • Opérateur Déconstruction / Démolisseur
  • Opérateur Dépollution Sol
  • Opérateur Tunnelier
  • Opérateurs Gazoduc
  • Opérateurs Machine Coffrage Glissant Horizontal
  • Ouvrier exécution TP
  • Peintre Façadier
  • Ponceur Béton
  • Ponceur Polisseur Sol Marbre
  • Poseur Bordures
  • Poseur Glissière Sécurité
  • Poseur Monuments Funéraires
  • Poseur Plafond Suspendu
  • Poseur Voie Ferrée
  • Poseur Voies Tramway
  • Préposé Tir Explosif
  • Projeteur Béton
  • Régleur Finisseur
  • Scaphandrier Plongeur
  • Soudeur Aluminothermie
  • Tailleur Pierre
  • Technicien Maintenance Eolienne

Niveau d'exposition

Temps : durée - fréquence

Exposition

Permanente

Fréquente

Intermittente

Occasionnelle

%

> 70

> 30

> 5

< 5

Jour

> 6 heures

> 2 heures

> 30 mn

< 30 mn

Semaine

> 3 jours

> 1 jour

> 2 heures

< 2 heures

Mois

> 15 jours

> 6 jours

> 1 jour

< 1 jour

Année

> 5 mois

> 2 mois

> 15 jours

< 15 jours

Intensité

L’intensité vibratoire dépend de la machine utilisée, de sa vétusté, de son état d’entretien et du type de travail effectué. Des études très récentes permettent de donner un ordre de grandeur de l’intensité des vibrations transmises au système main bras (tableau MACHINES) et au corps entier (tableau ENGINS). Afin d’éliminer les valeurs extrêmes, nous avons retenu les valeurs du 25ème et du 75ème percentile de toutes ces études.

ENGINS 25ème p. 75ème p.
Bouteur (buldozer) 0,7 1,1
Chargeuse sur pneus 0,8 1,1
Chariot élévateur 0,6 1,05
Compacteur double bille 0,3 0,9
Compacteur mono bille 0,4 0,6
Décapeuse (motoscrapeur) 1,3 1,5
Finisseur 0,4 0,6
Niveleuse 0,6 0,9
Pelle à chenilles < 25t 0,6 1,1
Pelle à chenilles > 25t 0,4 0,65
Pelle à pneus 0,5 0,8
Tombereau simple 0,7 1,2
Tombereau articulé 0,8 1,05
Tracteur agricole 0,5 0,8
Tractopelle 0,5 1,05
Transpalette porté 0,8 1,2

Conditions d'exposition

Matériaux

Pierre, bois, fer … tous les matériaux peuvent être travaillés. La nuisance vibratoire sera d’autant plus importante que le matériau sera dur et la machine outil non suspendue.

Matériels

Tous les outils vibrants BTP et MOP (Machines Outils Portatives). De nombreuses mesures ont été effectuées sur différentes machines outils et engins : elles ont permis de déterminer des intensités minimales et maximales selon le type, la vétusté et selon le mode d’utilisation des machines.

Cofacteurs environnementaux

Le froid est révélateur des troubles circulatoires et notamment du syndrome de RAYNAUD ce qui explique la prédominance des troubles le matin et en hiver.

Facteurs individuels

Fracture du scaphoide, antécédents de fracture des membres supérieurs, troubles angio-neurotiques (maladie ou syndrome de Raynaud), canal carpien (bien que pris en charge en MP n° 57), neuropathies périphériques métaboliques (diabète) ou toxiques (plomb, solvants, tabac), cubitus court (prédisposition au Kienböck ?), exagération du valgus physiologique de l’avant-bras sur le bras (arthrose du coude ?), affections articulaires déjà constituées (arthrose).

Barème de décision

Critères complets

Les coefficients de pondération s'additionnent : proposition d'action médicale renforcée pour un total supérieur ou égal à 5.

Conditions d’exposition

Permanente

Fréquente

Intermittente

Occasionnelle

Matériaux        

Fer, métal, pierre, béton

2

2

1

1

Bois, plastique, placoplâtre

1

1

0

0

Matériel</>
       

Aiguille vibrante

2

2

1

0

Visseuse, perceuse

3

2

1

1

Polisseuse, clé à choc, meuleuse, ponceuse vibrante, tronçonneuse à bois suspendue, riveur, grignoteuse, débroussailleuse

3

2

2

0

Perceuse à percussion, brise béton antivibratile

3

3

2

1

Ecorceuse

3

3

3

2

Tronçonneuse bois non suspendues, brise béton non suspendu

3

3

3

3

Cofacteurs individuels        

Syndrome de RAYNAUD

3

3

2

1

Canal carpien

3

3

2

1

Antécédents fracture scaphoide (non susp.)

3

3

3

3

Antécédents autres fractures

3

2

1

1

Tabagisme

1

1

0

0

Cofacteurs environnementaux        

Travail au froid

1

1

0

0

Mauvais entretien ou usure des machines

2

1

1

0

Critères simples

MOP non suspendue, MOP suspendues utilisées plus de 20 % du temps, activité permanente

Contenu des actions

Suivi règlementaire

Suivi individuel de l’état de santé des travailleurs

Arrêté du 11 juillet 1977 (abrogé) : était concerné (Emploi outils pneumatiques à main, transmettant des vibrations)

Décret 2012-135 du 30 janvier 2012 (R4624-18 du CT) : SMR : concerné

Surveillance post professionnelle

Arrêté du 6 décembre 2011 modifiant l’arrêté du 28 février 1995 : non concerné

Modalités du suivi individuel de l'état de santé

• Embauche : discuter des affections articulaires constituées, maladie ou syndrome de RAYNAUD existant, canal carpien, neuropathies périphériques, antécédents de fractures… Informations, sensibilisation conseils (notamment le port de gants contre le froid).

• Visites ultérieures : recherche des atteintes débutantes d’un « syndrome des vibrations » : troubles vasculaires, ostéo-articulaires, neurologiques et musculaires. L’interrogatoire minutieux mettra en évidence un syndrome précoce de RAYNAUD, des troubles récents de la sensibilité ou des problèmes articulaires à type de raideurs ou de douleurs. L’examen clinique recherchera des signes cutanés distaux, des troubles de la sensibilité ou une gêne fonctionnelle articulaire qui sera suivie d’un examen de la mobilité des articulations. Les troubles neuro-vasculaires seront quantifiés selon l’échelle de STOCKHOLM (cf tableau suivant).
• Création d’un dossier professionnel : type de machines utilisées, exposition réelle moyenne journalière, fiche de suivi médical…
• Examens complémentaires : esthésiométrie, tactilométrie, méthode chrono-thermodynamique accélérée, capillaroscopie péri-unguéale, thermométrie cutanée de contact, pléthysmographie, doppler, vitesse de conduction nerveuse du cubital et du médian, électromyographie. Radiographies articulaires en cas de problèmes articulaires et au besoin tomographies.

Echelle de STOCKHOLM :

Stade

Symptômes de l’atteinte neurologique

0 SN Exposé aux vibrations mais pas de symptômes
1 SN Paresthésies intermittentes avec ou sans douleur
2 SN Paresthésies intermittentes ou persistantes,
réduction de perception sensitive
3 SN Paresthésies intermittentes ou permanentes,
réduction et / ou de la dextérité manipulative

Prévention

Prévention collective

Recherche, évaluation des sources de vibrations… Conseil aux entreprises sur les seuils à respecter compte tenu de l’intensité de la nuisance, sur le matériel adapté (poignées anti-vibratiles, machines outils suspendues…).

Prévention individuelle

Les gants antivibratiles ne sont pas efficaces.

Réparation

• TRG n° 69 : main-bras. • TRG n° 97 : corps entier.

Remarques

Décret n° 2005-746 du 4-7-05 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus aux vibrations mécaniques et modifiant le code du travail.

Loi n° 85-610 du 18 juin 1985 autorisant l’approbation de la convention internationale du travail n° 148 concernant la protection des travailleurs contre les risques professionnels dus à la pollution de l’air, au bruit et aux vibrations sur les lieux de travail.

 

Fiches Métrologie liées

Mot-clés