Imprimer

Equipe de lecture :


C. Artola
C. Bion
F. Bladier
A. Boscher
C. Clappier
H. Le Scao
D. Leuxe
M. Loizeau
J.J. Philippon
B. Robert
S. Rocquelin
M. Seifollahi
A. Touboul
M.L. Vibert

MEDECINE DU TRAVAIL

  • 566 - L'ANALYSE D'IMPLANTATION DES INTERVENTIONS EN SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL
    FASSIER J.B., DURAND M.J.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 102-

    La mise en place d’interventions en santé et travail se développe en France et l’évaluation de ces interventions est indispensable. L’étude présentée définit et illustre l’importance de l’analyse des interventions en santé et sécurité au travail.

  • 567 - DEVENIR DES SALARIES LICENCIES SUITE A UNE INAPTITUDE AU POSTE DE TRAVAIL EN VAUCLUSE DE 2002 A 2004
    BUCHET C., COL A., DE LABRUSSE B., RIGAUT H., MASSE A.M., FAIVRE DUPAIGRE M.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 108-

    L’objectif de l’étude est de préciser le devenir des salariés devenus inaptes. Des indicateurs de santé sont recherchés afin de préciser les paramètres intervenant dans ces situations et de les prévenir. Les conséquences sociales et professionnelles des inaptitudes sont analysées. 24 médecins du Vaucluse ont participé à l’enquête et 393 questionnaires ont été analysés. Quelques caractéristiques des salariés devenus inaptes : 1/3 à plus de 50 ans, il y a une sur-représentation féminine, 30 % des inaptes sont des travailleurs handicapés et 19 % sont en invalidité, 72 % des salariés inaptes sont impossibles à reclasser dans leur entreprise, pour 86 % d’entre eux leur inaptitude est justifiée, la cause d’inaptitude est dans 55 % des cas ostéo-articulaire, dans la moitié des cas le médecin du travail estime que l’inaptitude est la conséquence du travail, on constate une faible fréquence du retour à l’emploi (22,5 % des cas) et une perte de salaire deux fois sur trois… L’accent est mis sur les conséquences souvent dramatiques de ces inaptitudes avec prévention en amont indispensable.

  • 568 - LE POINT SUR LA CERTIFICATION PROFESSIONNELLE EN HYGIENE DU TRAVAIL EN FRANCE
    BOURGEOISAT G., DAB W.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 122-

    La SOFHYT (Société Française des Hygiénistes du Travail) a obtenu son accréditation par l’International Occupational Hygiene Association (IOHA) afin d’organiser en France la certification professionnelle des hygiénistes du travail conformément aux standards internationaux. Mise au point sur les compétences attendues d’un hygiéniste.

  • 569 - REUSSIR LA REFORME DE LA MEDECINE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL
    LECLERCQ G.
    CAHIERS DE MEDECINE INTERPROFESSIONNELLE N° 3 / 2010, PP. 1-3
  • 570 - SERVICES DE SANTE AU TRAVAIL. PENIBILITE DU PARCOURS PROFESSIONNEL
    DICTIONNAIRE PERMANENT SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL, BULLETIN N° 325 / 2010, PP. 2202

    Par le biais des dispositions relatives à la pénibilité du parcours professionnel, des mesures concernant la médecine du travail sont introduites dans le projet de loi sur la réforme des retraites.

  • 571 - PLAN SANTE AU TRAVAIL
    DICTIONNAIRE PERMANENT SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL, BULLETIN N° 325 / 2010, PP. 2215

    Une circulaire de la DGT décline, au plan régional, les priorités du plan santé au travail 2010-2014. Lancé officiellement le 12 Juillet 2010, le plan santé au travail est structuré autour de 4 axes, déclinés en 14 objectifs et 36 actions. Les 4 axes du PST 2 : amélioration de la connaissance en santé au travail, – poursuite d’une politique active de prévention des risques professionnels, – l’encouragement des démarches de prévention des risques dans les entreprises, notamment les PME et les TPE, – le pilotage du plan, le développement et la diversification des outils pour une effectivité du droit.

  • 572 - GROSSESSE ET TRAVAIL, ACTES DU SYMPOSIUM INRS - CRAM MIDI PYRENEES, 31EME CONGRES NATIONAL DE MEDECINE ET SANTE AU TRAVAIL, TOULOUSE, 2 JUIN 2010
    LAFON D., FALCY M., GANEM Y., LE BÂCLE C., NIKOLOVA N., CAMPO P., MEYER J.P.
    DOCUMENTS POUR LE MEDECIN DU TRAVAIL N° 123 / 2010, PP. 307-

    Ce symposium était organisé par l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) et la Caisse Régionale d’Assurance Maladie (CRAM) de la région Midi Pyrénées, pendant le 31ème Congrès National de Médecine et Santé au Travail qui s’est déroulé à Toulouse. Il a permis de faire le point sur plusieurs préoccupations des médecins du travail face à la problématique grossesse et travail (risque cytomégalovirus et toxoplasmose, bruit, travail physique et risque chimique), de présenter l’expérience originale du Québec ainsi que les principales recommandations issues de l’Avis d’Experts récemment publiés sur ce thème par l’INRS.

  • 573 - LOI SUR LES RETRAITES. LA REFORME SURPRISE DE LA MEDECINE DU TRAVAIL
    BERGER E.
    SANTE ET TRAVAIL N° 72 / 2010, PP. 14-1

    Une réforme peut en cacher une autre. Invitée inattendue du débat parlementaire sur les retraites, la médecine du travail devrait voir son organisation et ses missions singulièrement changer. Syndicats et opposition dénoncent un passage en force.

  • 574 - LOI SUR LES RETRAITES. TROMPERIE SUR LA PENIBILITE
    MARASCHIN J.
    SANTE ET TRAVAIL N° 72 / 2010, PP. 16-1

    Faisant fi de la mobilisation sociale sur le volet pénibilité de la réforme des retraites, l’Assemblée Nationale a adopté un projet de loi qui restreint les possibilités de départ anticipé aux seuls salariés victimes d’une incapacité liée au travail.

  • 575 - ERIC WOERTH, MINISTRE CHARGE DU TRAVAIL. PST 2 ET SST : UN PLAN ET UN PROJET DE REFORME
    WOERTH E., BONDEELLE A.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 12-1

    Interview de Eric WOERTH, Ministre du travail, de la Santé et de la Fonction Publique concernant le plan santé travail 2 et ses axes majeurs d’action. La question de la réforme de santé au travail est abordée ainsi que le rapport de P. FRIMAT, praticien du CHRU de Lille et universitaire.

  • 576 - RAPPORT. LA MEDECINE DU TRAVAIL VA DEVOIR EVOLUER
    FRIMAT P., LARCHER C.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 16-1

    Commentaires du Pr Paul FRIMAT, praticien hospitalier au CHRU de Lille et professeur d’université, quant à l’évolution de la médecine du travail. La nécessité d’une réforme fait l’unanimité, reste à en définir les modalités…

CONDITIONS DE TRAVAIL

  • 577 - MISE AU POINT. MESURER LE STRESS PROFESSIONNEL
    ALBERT E., BELLINGHAUSEN L., COLLANGE J., SOULA M.C.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 130-

    Selon les auteurs, les conceptions du stress professionnel peuvent être différentes, lorsque l’on parle de le mesurer encore faut-il savoir quoi mesurer et comment mesurer. Attention ! Si le stress professionnel est un sujet majeur en santé au travail, l’engouement rapide a suscité une forte demande de la part des entreprises et engendré des réponses approximatives voire pseudo-scientifiques.

  • 578 - SOCIAL. PREVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX
    SALLARD I.
    PREVENTION BTP N° 130 / 2010, PP. 4-5

    Signature d’un accord sur la prévention du harcèlement et la violence du travail et le stress. Savoir en reconnaître les signes avec l’aide des médecins du travail.

PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE

  • 579 - CONSULTATION D'EXPERTS EN FRANCE DANS LE CADRE D'UN PROJET EUROPEEN SUR LA PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES
    AUBLET CUVELIER A., LECLERC A.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 90-9

    Les auteurs présentent le projet européen en cours sur la prévention des TMS, notamment la partie qui a impliqué plus particulièrement les experts français. L’application d’une directive unique prenant en compte l’ensemble des facteurs de risque de TMS associés à des mesures incitatives a été retenue par une majorité d’experts français comme ayant potentiellement l’impact le plus positif. La démarche prévoyant de consulter des experts dans chaque pays européen avant de prendre une décision sur les orientations européennes en matière de prévention sur les TMS est intéressante.

  • 580 - RESEAU DE PRISE EN CHARGE DE LA LOMBALGIE CHRONIQUE
    KERGRESSE M., ROCHE LEBOUCHER G., FRANCOIS A., PETIT LEMANAC'H A., ROQUELAURE Y.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 95-1

    Compte tenu des conséquences en terme de santé publique et économique des lombalgies chroniques, le réseau Lombaction, pluridisciplinaire, a été créé dans les Pays de Loire en 2005 avec pour objectif la prise en charge des personnes menacées d’exclusion socioprofessionnelle du fait de la chronicisation de leur lombalgie. Deux actions sont essentielles dans ce réseau : le reconditionnement à l’effort et le maintien dans l’emploi. Présentation.

  • 581 - MESOTHELIOME PLEURAL MALIN CHEZ UN OUVRIER D'UNE ENTREPRISE DE REPARATION NAVALE SENEGALAISE
    NDIAYE M., KASSE A.A., KEBE B., SOW M.L.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 157-

    A propos d’un mésothéliome pleural malin chez un homme de 53 ans, ouvrier d’une entreprise de réparation navale au Sénégal, l’accent est mis sur le fait que l’incidence de cette pathologie est inconnue dans les pays africains au Sud du Sahara et que seuls quelques cas sont rapportés. Cette méconnaissance s’explique par l’absence voire l’inorganisation de la santé et de la sécurité au travail, l’ignorance par les travailleurs de leur exposition à l’amiante, l’importance du monde du travail non structuré et l’extrême flexibilité de l’emploi.

  • 582 - SANTE AU TRAVAIL. LES SALARIES DU BTP SONT TRES TOUCHES PAR LES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES
    GITTON C.
    LE MONITEUR N° 5562 / 2010, PP. 111

    Neuf salariés du BTP sur dix déclarent ressentir au moins une douleur associée aux TMS. Tous secteurs confondus, plus de sept salariés sur dix sont concernés, les TMS des salariés du BTP se localisent surtout aux épaules et au rachis lombaire, 37 % des salariés confient avoir des douleurs insupportables. Et 32 % ont eu au moins un arrêt de travail pour ce motif.

ACCIDENTS DU TRAVAIL - MALADIES PROFESSIONNELLES

  • 583 - STATISTIQUES SUR LES MALADIES PROFESSIONNELLES
    DICTIONNAIRE PERMANENT SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL, BULLETIN N° 325 / 2010, PP. 2211

    Le 9 Septembre dernier, la DARES a publié un rapport statistique sur l’exposition des salariés aux maladies professionnelles. Ce rapport révèle que pour la seule année 2007, près de 44 000 maladies professionnelles ont été reconnues par le régime général de la sécurité sociale. Or sur ces 44 000 pathologies, 78 % sont des troubles musculo-squelettiques, et 15 % des affections causées par l’amiante.

  • 584 - DOSSIER. ACCIDENT DU TRAVAIL : SAVOIR GERER LES TROUBLES POSTTRAUMATIQUES
    LACOURCELLE C.
    PREVENTION BTP N° 130 / 2010, PP. 12-1

    La blessure, voire la perte d’un collègue, n’est jamais banale. Source d’intenses émotions, voire de dépression, elle affecte durablement et parfois irrémédiablement la vie de l’entreprise. A moins que le chef d’entreprise ne prenne les devants avec un accompagnement psychologique spécialisé des salariés qui le demandent et la mise en place d’une cellule psychologique. Une initiative encore trop rare sur les chantiers.

  • 585 - DOSSIER. ENCORE TROP D'ACCIDENTS DU TRAVAIL
    DESRIAUX F., DAUBAS LETOURNEUX V., MUNOZ J., MARASCHIN J., FLOTTES A., BOURDON F., HERY M., LEDOUX M., ROSSARD M., CUNY X., MERLIN V.
    SANTE ET TRAVAIL N° 72 / 2010, PP. 25-4

    La Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (Cnam-TS) pouvait-elle afficher sa satisfaction en publiant les chiffres de la sinistralité de sa branche dédiée aux risques professionnels : un recul de 7,5 % des accidents du travail en 2009, un indice de fréquence qui atteint, pour la deuxième année consécutive, le chiffre le plus bas jamais enregistré. Toutefois, il convient d’avoir le triomphe modeste devant ces statistiques, comme le reconnaissait d’ailleurs le communiqué de la Cnam-Ts. Elles sont davantage le reflet de la baisse de l’activité économique et de ses répercussions sur l’emploi que le fruit des efforts en matière de prévention.

  • 586 - REGARD SUR UN RISQUE. DEMOLITION : UN SALARIE SUR DIX ACCIDENTE DU TRAVAIL
    BASTIDE J.C.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 48-4

    Avec 5 793 démolisseurs en 2008, 583 accidents de travail avec arrêt ont été recensés soit un niveau de risque élevé. En première ligne on retrouve les accidents de manutentions manuelles et ceux liés aux chutes. Récit d’accidents.

RISQUES PHYSIQUES

  • 587 - ENVIRONNEMENT. EMPOUSSIEREMENT PAR L'AMIANTE : DES NORMES INSUFFISANTES POUR LA SANTE
    LA REVUE PRESCRIRE N° 323 / 2010, PP. 705-

    Rappel des normes actuelles, historiquement basées plus sur des raisons de commodité de mesure que sanitaires, et des préconisations de l’Afsset en 2009 pour la prise en compte des fibres fines et courtes.

  • 588 - RADIOPROTECTION. DES TRAVAILLEURS PROTEGES SANS AMBIGUÏTE
    GAURON M.C., LARCHER C.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 19

    La Circulaire DGA/ASN n°4 du 21 Avril 2010 relative aux mesures de prévention des risques d’exposition aux rayonnements ionisants d’application immédiate fait le point sur la nature du risque et les mesures de protection des travailleurs vis-à-vis des dangers des rayonnements ionisants. Rappel des six principaux points éclairés par la circulaire.

RISQUES CHIMIQUES

  • 589 - QUESTION REPONSE : SUIVI BIOLOGIQUE DE SALARIES EXPOSES AU PERCHLORETHYLENE
    GARNIER R.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 183-184 / 2010

    Mise au point de Robert GARNIER sur le suivi des salariés exposés au perchloréthylène.

  • 590 - GESTION DES AGENTS CANCEROGENES, MUTAGENES, REPROTOXIQUES DANS LES ENTREPRISES DE DEUXIEME TRANSFORMATION DU BOIS : IMPORTANCE D'UNE TYPOLOGIE DES ENTREPRISES
    CHARREYRON S., SOULIER P.H., GILBERT J.P., COURTOIS M.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 125-

    Dans ce secteur marqué par les risques mécaniques immédiats, les risques CMR sont difficiles à appréhender tant par les employeurs que par les salariés. Présentation courte d’une étude mettant en évidence la méconnaissance du risque CMR et l’importance de l’information à mettre en place pour favoriser la prise de conscience des risques.

  • 591 - QUESTION REPONSE : UTILISATION DU TOLUENE DANS LES LABORATOIRES D'ANATOMIE PATHOLOGIQUE
    GARNIER R.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 180

    La question est posée de l’exposition des femmes enceintes au toluène et de l’intérêt d’une substitution par le xylène.

  • 592 - QUESTION REPONSE : PEINTRE EN BÂTIMENTS ET LEUCEMIE LYMPHOÏDE CHRONIQUE
    MICHIELS F.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 181-

    Quel peut-être le lien entre le métier de peintre (exposition dans le cas proposé aux solvants dont le benzène, des peintures et vernis) et la leucémie lymphoïde chronique ?

  • 593 - QUESTION REPONSE : CLASSIFICATION DU NOIR DE CARBONE PAR LE CIRC
    GARNIER R.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 182-

    Précision sur la classification 2B du noir de carbone par le CIRC.

  • 594 - SUIVI POST PROFESSIONNEL APRES EXPOSITION A L'AMIANTE, RAPPORT D'ORIENTATION DE LA COMMISSION D'AUDITION, AVRIL 2010, AUDITION PUBLIQUE
    HAS
    DOCUMENTS POUR LE MEDECIN DU TRAVAIL N° 123 / 2010, PP. 271-

    La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier trois documents sur le suivi post-professionnel après exposition à l’amiante : les recommandations, le rapport d’orientation de la commission d’audition reprenant également les recommandations, le texte complet des différents experts auditionnés.

  • 595 - DECHETS MENAGERS. COMPOSTAGE INDUSTRIEL ET METHANISATION : DES FILIERES DE VALORISATION AUX RISQUES PEU CONNUS
    LA REVUE PRESCRIRE N° 321 / 2010, PP. 542-

    Le compostage est un traitement aérobie produisant un amendement organique utilisé pour les sols, le compost. La méthanisation est un traitement anaérobie produisant un digestat et du biogaz. Les risques liés aux rejets des deux méthodes comme à l’utilisation des composts restent mal connus.

  • 596 - AMIANTE. PROPOSER UN DEPISTAGE A TOUS LES RETRAITES
    VAUDOUX D.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 18

    Le rapport d’audition publique sur la surveillance post-professionnelle amiante met en évidence les insuffisances du système actuel mis en place en 1993. Moins de 10 % des salariés ayant été exposés bénéficient effectivement d’un suivi post-professionnel du fait, entre autre, de l’absence d’attestation d’exposition. Une nouvelle organisation du dépistage et du suivi a fait l’objet d’une recommandation consultable sur le site www.has-sante.fr

  • 597 - DOSSIER TECHNOLOGIES : LA REVOLUTION "NANO"
    BRASSEUR G., BONDEELLE A.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 21-3

    Bien que la présence de particules ultrafines dans l’air ambiant (naturelles ou émises par des activités industrielles ou domestiques) soit connue de longue date, la découverte des propriétés physiques et chimiques des nanomatériaux a favorisé l’essor des nanotechnologies avec plus d’un millier de produits déjà sur le marché. Qu’en est-il de la prévention des risques professionnels ? Comment mettre en place des pratiques sécurisées de travail ? Exemples d’entreprises.

HYGIENE ET SECURITE

  • 598 - LA FUSION AFSSA - AFSSET DONNE NAISSANCE A L'ANSES
    DOCUMENTS POUR LE MEDECIN DU TRAVAIL N° 123 / 2010, PP. 357

    L’ANSES, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation de l’Environnement et du Travail est officiellement créée depuis le 1er Juillet 2010, suite à la parution du décret d’application de l’ordonnance du 7 Janvier 2010. Elle est le résultat de la fusion de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) et de la l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET) et reprend les missions et les moyens de chacune de ces deux agences. Elle devient ainsi la plus grande agence de sécurité sanitaire d’Europe.

  • 599 - TECHNIQUE. INSTALLATIONS D'HYGIENE DE CHANTIER
    FERON L.
    PREVENTION BTP N° 130 / 2010, PP. 28-2

    Les installations d’hygiène participent à l’amélioration des conditions de vie sur le chantier. Visibles depuis l’extérieur, elles en sont l’image de marque mais surtout un lieu où le confort et la propreté ont un impact sur le respect des autres et de soi-même. La présence d’équipements sanitaires dimensionnés et entretenus régulièrement est un facteur essentiel. Sur un chantier de réhabilitation en milieu urbain, une trentaine de bungalows assemblés sur trois niveaux accueillent environ 200 personnes.

PREVENTION - PROTECTION

  • 600 - TECHNIQUE. MATERIEL DE PEINTURE : TMS ET RISQUES CHIMIQUES CIBLES
    RICHARD A.M.
    PREVENTION BTP N° 130 / 2010, PP. 32-3

    Recommandations à prendre en compte chez les peintres pour éliminer ces deux risques.

ENVIRONNEMENT

  • 601 - POLLUTIONS ENVIRONNEMENTALES ET EFFETS SUR LA REPRODUCTION : UN REGARD SUR LE PASSE
    OBERSON D., LAFON D.
    ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES N° 2 / 2010, PP. 141-

    Les auteurs proposent une analyse de la littérature à la recherche d’épisodes de pollution ayant atteint la sphère de la reproduction avec une sélection des plus illustratifs (agent orange durant la guerre du Vietnam, accident de Seveso, intoxications au mercure à Minamata, accident de Bhopal, pollutions des lacs de l’Ontario, pollutions autour des zones agricoles, dioxines…). La plupart des effets de la pollution environnementale sur la reproduction chez l’homme ont été la conséquence d’accidents d’origine industrielle.

  • 602 - SALON DES ENERGIES RENOUVELABLES. LE SOLAIRE, L'EOLIEN ET LE BOIS SE MOBILISENT POUR LA RT 2012
    GUEZEL J.C.
    LE MONITEUR N° 5560 / 2010, PP. 58-6

    Malgré un nombre de projets qui marque le pas cette année, le solaire fait toujours preuve d’une belle vitalité technique. Les innovations concernent principalement les produits intégrés au bâti et la télésurveillance. Le petit éolien poursuit sur sa lancée entamée il y a deux ans, et commence à convaincre les villes, Paris en tête. Le bois de chauffage séduit toujours plus grâce à des équipements mieux dimensionnés et moins polluants.

BTP

  • 603 - NOISY LE GRAND : RENOVATION EXTENSION D'UN CENTRE COMMERCIAL
    LES CAHIERS TECHNIQUES DU BATIMENT N° 299 / 2010, PP. 28-3

    Comme tous les chantiers de rénovation en site occupé, les contraintes sont plus importantes : pose de verrières et charpentes métalliques engendrent des difficultés liées à la manutention par grue, en hauteur et de charges importantes.

  • 604 - FORMATION. MAINTENANCE ET POSE DE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES
    PREVENTION BTP N° 130 / 2010, PP. 7

    Avec « Prévenir les risques liés à l’installation ou la maintenance d’équipements solaires sur toiture », l’OPPBTP propose à tous les professionnels du BTP concernés une formation concrète pour maîtriser les risques de ces chantiers particuliers.

  • 605 - CHANTIER. HÔTEL DE VILLE DE MONTPELLIER : UN MARIAGE MIXTE BETON ET METAL
    GUERIT G.
    PREVENTION BTP N° 130 / 2010, PP. 18-2

    Le nouvel hôtel de ville de Montpellier dispose d’un système constructif qui autorise de nombreux prémontages au sol. Une démarche qui apporte entre autres une réduction drastique du nombre d’heures à passer en hauteur, une limitation de la superposition des tâches, ainsi que la mise en oeuvre rapide d’équipements définitifs comme les escaliers ou les garde-corps.

TECHNOLOGIE

  • 606 - UN RUBAN DE BETON AUTOPLACANT HAUT DE 12,87 M
    LES CAHIERS TECHNIQUES DU BATIMENT N° 299 / 2010, PP. 38-4

    Pose d’un ruban autoplaçant de 12,87 m de haut en façade, pour la construction d’une médiathèque devant s’intégrer dans un centre ville préexistant et sur un terrain de surface trapézoïdale. Il a fallu poser un ruban de béton tout en courbes comme façade entourant le bâtiment. Nécessité de fondations très profondes et de coffrages adaptés tout au long de la structure.

EPIDEMIOLOGIE

  • 607 - NUMERO THEMATIQUE. EPIDEMIE DE GRIPPE A(H1N1) 2009 : PREMIERS ELEMENTS DE BILAN EN FRANCE
    WEBER F., VAUX S., BROUARD C., FUHRMAN C., TURBELIN C., COHEN J.M., VALETTE M., ENOUF V., CAILLERE N., GEORGE S....
    BULLETIN EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE N° 24-25-26 / 2010, PP. 257-

    En résumé, l’épidémie a été peu grave pour le plus grand nombre. Cependant, en comparaison de la grippe saisonnière, elle a été d’expression clinique plus sévère pour une partie des malades et a touché une population beaucoup plus jeune. S’il faut analyser les différences entre l’estimé et l’observé, il ne semble pas opportun de banaliser le phénomène au motif d’une réalité finalement inférieure aux estimations initiales.

  • 608 - COURRIERS ELECTRONIQUES PROFESSIONNELS, ETUDE CHEZ 2 888 SALARIES D'ÎLE DE FRANCE
    JARZUEL Y., MANILLIER P., ALCOUFFE J., FAU PRUDHOMMOT P., MONTELEON P.Y.
    CAHIERS DE MEDECINE INTERPROFESSIONNELLE N° 3 / 2010, PP. 1-12

    Cette étude épidémiologique descriptive décrit le vécu des utilisateurs de messageries électroniques dans le cadre professionnel, abordant différents aspects en terme de « gêne:aide » « action:information », stimulation dans le travail ou facteur de stress, place prise dans le travail, place dans l’activité. La prise en compte de l’âge est un facteur non négligeable ».

TOXICOMANIE

  • 609 - STRATEGIES. EFFETS INDESIRABLES DU CANNABIS, AVERTIR LES PERSONNES PSYCHIQUEMENT VULNERABLES DU RISQUE DE TROUBLES GRAVES, DOSE DEPENDANTS
    LA REVUE PRESCRIRE N° 321 / 2010, PP. 515-

    Les effets aigus, dose-dépendants et parfois graves (directement ou indirectement), sont assez bien connus. Les effets à moyen ou long terme le sont beaucoup moins. Les études sur l’influence du cannabis sur les idées dépressives ou suicidaires sont discordantes. L’association statistique entre consommation de cannabis et maladie psychotique ne permet pas d’affirmer un lien de causalité, ni dans un sens ni dans l’autre. Il existe une dépendance chez certains consommateurs. Enfin pour certains effets suspectés, il est difficile de dissocier le rôle du THC (delta9-tétrahydrocannabinol) de celui de substances associées, tabac notamment.

HANDICAPES

  • 610 - OLIVIER BOILEAU, ASSOCIE AU CABINET DE CONSEIL EN RECRUTEMENT TASTE "BRISER LES STEREOTYPES SUR LE HANDICAP"
    BOILEAU O., GITTON C.
    LE MONITEUR N° 5562 / 2010, PP. 111

    L’association «A compétence égale» publie le guide
    «Personnes handicapées : recruter sans discriminer».

INFORMATIONS MEDICALES

  • 611 - LA SANTE DES SALARIES VOYAGEURS
    FOURNET M.C., JARZUEL Y., MANILLIER P., MARTIN M., MONTELEON P.Y.
    CAHIERS DE MEDECINE INTERPROFESSIONNELLE N° 3 / 2010, PP. 1-16

    Cette étude a fait l’objet d’une communication affichée lors du 31ème Congrès National de Médecine et de Santé au Travail de Toulouse en Juin 2010.

  • 612 - ADMINISTRER DES VACCINS PAR PATCH AMELIORE LA REPONSE IMMUNITAIRE
    DELBECQ D.
    LA RECHERCHE N° 445 / 2010, PP. 32-3

    Les seringues appartiendront-elles bientôt au passé ? Les essais sur l’animal d’un patch contre le virus de la grippe confirment les progrès réalisés par la vaccination cutanée.

INFORMATIONS SOCIALES

  • 613 - SOCIAL. REFORME DES RETRAITES : LE DISPOSITIF DE "CARRIERES LONGUES" MAINTENU
    LE MONITEUR N° 5561 / 2010, PP. 14

    Outre le recul de l’âge légal porté à 62 ans en 2018, les salariés qui auront commencé leur vie active tôt pourront partir à la retraite entre 58 et 60 ans sous réserve d’avoir validé leurs trimestres, plus 2 ans. Concernant la pénibilité, il est prévu de maintenir une retraite à taux plein à 60 ans pour les salariés justifiant d’une incapacité physique supérieure ou égale à 20 %.

  • 614 - CONTRAT DE TRAVAIL : QUAND LE SALARIE PREND ACTE DE LA RUPTURE
    JONIN D.
    LE MONITEUR N° 5562 / 2010, PP. 108-

    Le salarié peut prendre acte de la rupture de son contrat de travail en raison de faits ou manquements reprochés à son employeur. Cette rupture produit soit les effets d’un licenciement injustifié si les faits invoqués sont suffisamment graves, soit les effets d’une démission dans le cas contraire. Le point sur les incidences juridiques, pour les entreprises, de ce type de rupture.

  • 615 - LA "SECU" SE REORGANISE : CARSAT ET ARS SUCCEDENT AUX CRAM
    SEILLER S., BONDEELLE A., VAUDOUX D.
    TRAVAIL ET SECURITE N° 7-8 / 2010, PP. 14-1

    Au 1er Juillet 2010, quatorze des seize CRAM deviennent des CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail) et certaines de leurs activités sont transférées aux ARS (Agences Régionales de Santé). Avec cette reconfiguration, les risques professionnels et la branche AT/MP occuperont une place prioritaire. Le projet de réforme des Services de Santé au Travail (SST) prévoit un rôle important des caisses régionales avec élaboration de conventions entre les SST et le service de prévention des caisses pour déployer des actions de prévention des risques vers les entreprises.

DIVERS

  • 616 - CAHIER DE FORMATION CONTINUE : ENVIRONNEMENT ET SANTE
    FUCKS M.
    L'INFIRMIERE MAGAZINE N° 262 / 2010, PP. 3-9

    Le PNSE 2 (Plan National Santé et Environnement) 2009-2013 : actions sur la qualité de l’air et de l’eau. Mesures préventives