Receveur Péage – Superviseur péage

Imprimer

Fiche FAST n° 04-11-14 | (30/09/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Définition : Perçoit le montant du péage autoroutier auprès des usagers et l’aide au niveau des voies automatique

TRAVAIL EN CABINE :

  • Travaille le plus souvent assis dans une cabine climatisée
  • Ouvre la vitre coulissante, prend le ticket de péage et le présente à la machine électronique qui affiche le montant à régler
  • Prend l’argent de l’usager, lui rend la monnaie, ou débite sa carte de crédit
  • Peut renseigner les automobilistes et régler des problèmes particuliers (paiement en devises, litiges)
  • Transfère régulièrement les fonds par pneumatique afin de ne pas garder des sommes importantes en caisse ; en fin de poste transporte le restant de la caisse et récapitule les recettes sur écran
  • Communique par interphone avec les autres cabines et la gare (receveur chef ou surveillant péage)

TRAVAIL SUR PLATEFORME DE PEAGE : VOIES AUTOMATIQUES

L’automatisation des péages se développant, le péager est amené à travailler de plus en plus fréquemment sur la plateforme de péage au niveau des voies automatiques, pour résoudre des problèmes avec les usagers ; remplacer les rouleaux de tickets et de facturettes ; transporter les coffres (monnayeur automatique), surveiller les passages « en force » de certains automobilistes.

il se déplace entre les différents îlots de péage (flux de circulation). S’occupe des voies tous paiements (VTP) en intervenant sur la détermination du gabarit du véhicule à partir d’une cabine dédiée.

Peut aussi être amené à remplacer un surveillant de péage au niveau du local de surveillance de la gare de péage en période de congés, ou de manque de personnel

Exigences

  • Contact Clientèle
  • Contrainte posturale : position assise prolongée (cabine), travail debout (voies automatiques)
  • Equilibre : agression verbale des usagers
  • Horaire de travail : travail posté 3x8h, 2X8h, en journée de plus en plus fréquemment (voies automatiques)
  • Travail Proximité Voies Circulées
  • Travail répétitif (mouvements répétitifs)
  • Travail en milieu isolé (contact radio caméra petit péage l'automatisation des petits péages avec des voies tous paiements (VTP) supprime cette exigence)
  • Travail seul (équilibre neuro émotif)
  • Vision adaptée au poste : vision de loin, vision de près

Accident du travail

  • Chute de plain-pied : surface glissante, dénivellation (escalier accès au local de surveillance), encombrement (des ilots de péage)
  • Port manuel de charge : coffre
  • Renversement par véhicule : voie circulée
  • Violence physique : contact usager
  • Risque routier : trajet

Nuisances

  • Hypersollicitation des membres
  • Manutention manuelle de charges
  • Bruit : sur plateformes de péage aux heures de pointe
  • Gaz de combustion échappement : monoxyde de carbone, dioxyde d'azote sur des gares de péage mal ventilées (ventilation naturelle) pas de risque en cabines qui sont en surpression

Maladies professionnelles

  • Affections péri articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail [57] Tableau MP INRS

Actions préventives

Mesures organisationnelles

DOCUMENT UNIQUE DÉVALUATION DES RISQUES TRAVAIL POSTE cycle court en 3 x 8 (3 à 4 nuits consécutives maximum) ; 11 heures de repos minimum entre 2 postes ; reprise sur un poste d'après-midi après un poste de nuit ; horaires conseillés pour poste du matin afin de réduire la dette de sommeil : 5h30 /13H30 OU 6 h/ 14 h.
ORGANISATION PREMIERS SECOURS

Mesures techniques

ERGONOMIE DE CONCEPTION DE LA CABINE
LUTTE INCENDIE
MANUTENTION MANUELLE/ AIDES porte coffre
POUSSIERE, GAZ, FUMEES cabine en surpression ; bonne implantation des plates formes de péage permettant une ventilation naturelle.
SIGNALISATION ROUTIERE

Mesures humaines

EPI chaussures antidérapantes pour déplacement sur ilots et dans le local de surveillance de la gare (montée et descente escaliers) , port de vêtements haute visibilité équipes de bandes rétroréfléchissante de signalisation de catégorie 2
FORMATION AUTRES RISQUES violence physique, agressivité verbale des usagers ; risque routier (trajet)
FORMATION UTILISATION DES MATERIELS DE LUTTE CONTRE INCENDIE
FORMATION/INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES consignes de sécurité : déplacements en gare de péage, agressions
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
INFORMATION HYGIENE DE VIE liée au travail posté : bonne hygiène alimentaire, gestion du sommeil, conduites addictives (tabac, alcool, drogues, médicaments psycho actifs…)

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles