Poseur Voie Ferrée

Imprimer

Fiche FAST n° 07-07-14 | (30/11/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Définition : exécute des travaux manuels pour la réalisation ou la réparation de voies ferrées avec différents matériels : tronçonneuse, perceuse, pinces (à rails et/ou à traverses), tirefonneuse, clipseuse, positionneur, frappeur (à rails), cric, lève-rails.

  • Il découpe et perce les rails ou les traverses à l’aide d’une tronçonneuse à disque et d’une perceuse.
  • Il solidarise le rail aux traverses à l’aide d’une tirefonneuse (avec des boulons) ou d’une clipseuse (clips), ainsi que les rails entre eux par le boulonnage d’éclisses (pesant entre 15 et 25 kg).
  • Il peut être amené à coller des joints isolants de chaussée (J.I.C.) pour isoler un rail du passage du courant électrique (courant de traction).
  • Il régale le ballast à la fourche ou à la charrue (utilisée à deux).
  • Il peut actionner les trémies de ballast sur wagon pour son déchargement (montée, descente) des wagons, ouverture des trappes, et il peut utiliser des méthodes de bourrage manuelles (battes) ou mécanisées.
  • Il peut participer après le bétonnage de la voie à la mise en place d’un isolant antivibratile en mousse ou en caoutchouc (dans les courbes) qui est fixé avec des colles époxy, polyuréthane ou néoprène. Ces produits sont appliqués soit au pinceau soit à la pompe (pistolet) ou à même le seau.
  • Des apparaux de levage assurent la manutention du matériel et des matériaux, néanmoins l’équipe des poseurs est amenée à effectuer des manutentions de traverses et de rails (calage, ripage, transport…).
  • Il peut conduire une pelle mécanique pour manutentionner le ballast (réparation)
  • Il peut participer à la pose de rails sur pilotis dans des fosses d’atelier de maintenance.
  • Une voie est composée de 2 rails parallèles solidarisés par des traverses en bois créosoté ou en béton mono ou bi-bloc régulièrement espacées. Chaque traverse pèse de 60 à 240 kg pour une longueur de 1,75 mètres à 2,60 mètres et plus. Chaque rail mesure 9 à 300 mètres de long (12 L.R.S. : longs rails soudés) et pèse 40 à 80 kg au mètre linéaire. La voie ferrée repose sur un ballast empierres concassées, ou est intégrée à une surface bétonnée ou à un revêtement routier.

 

Poseur de voie ferrée

Exigences

  • Attention/ Vigilance
  • Acuité auditive adaptée au poste (audition dans le bruit)
  • Co-activité
  • Contrainte physique : forte
  • Contrainte Temps Intervention
  • Contrainte posturale : toutes positions
  • Coordination/ Précision Gestuelle
  • Déplacement à l'étranger : expatriation
  • Esprit Sécurité
  • Grand Déplacement : Découché
  • Intempérie: vent, humidité, brouillard, neige
  • Température extrême
  • Horaire de travail : travail posté 3x8h, travail posté 2x8h, travail nuit >270h/an, journée continue
  • Mobilité physique : terrain accidenté (ballast)
  • Travail en Equipe
  • Travail Galerie/Tunnel
  • Travail Pour Entreprise Utilisatrice
  • Vision adaptée au poste : champ visuel, vision de loin, pénombre, crépusculaire, nocturne, appréciation des distances

Accident du travail

  • Emploi d'outil à main/matériau tranchant/contondant (en manipulant les équipements)
  • Renversement par engin/véhicule : voie ferrée
  • Port manuel de charge : matériau, matériel, outil
  • Chute d'objet : matériau, matériel, outil
  • Chute de plain-pied : terrain accidenté, dénivellation, talus
  • Projection particulaire : corps étranger
  • Agression par agent chimique : contact, inhalation, projection
  • Agression par agent thermique : chaleur (soudage alumino thermique)
  • Emploi de machine dangereuse (tronçonneuse, disqueuse)
  • Renversement d'engin : pelle
  • Contact électrique
  • Risque routier (grand déplacement)
  • Travaux rayonnement non ionisant: soudure

Nuisances

  • Manutention manuelle de charge
  • Hypersollicitation des membres supérieurs TMS
  • Bruit.
  • Vibrations mains-bras
  • Poussière minérale : silice libre cristalline (ballast)
  • Poussière ciment
  • Colle : époxydique, néoprène, polyuréthane, iso cyanate
  • Gaz ou fumées d’échappement lors des travaux en tunnel (CO, NOX)
  • Goudrons/brais: Créosote (perçage de traverses bois)
  • Fumée de soudage: nanoparticule (
  • Rayonnement non ionisant: rayonnement optique naturel (soleil)

Pathologies

  • Affections causées par les ciments : dermite eczématiforme, blépharite, conjonctivite [8]
  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma[57] [57]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions : sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ;L4/L5[98] [98]
  • Affections liées à l’inhalation de poussières siliceuses : pneumoconiose, cancer broncho pulmonaire.[25] [25]
  • Affections provoquées par les iso cyanates organiques : rhinite, blépharo conjonctivite, asthme, lésion eczématiforme récidivante [62]
  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections provoquées par les vibrations et chocs [69]
  • Mycoses cutanées des orteils [46]
  • Affections cutanée par les goudrons ou brais de houille : dermite eczématiforme, conjonctivite [16]
  • Périonyxis onyxis : atteinte du gros orteil [77]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AUTORISATION DE CONDUITE catégorie 4
BRUIT
FICHE PREVENTION AUX FACTEURS EXPOSITION CMR et agents chimiques dangereux (silice, créosote, colles, résines...)
INSTALLATIONS HYGIENE DE VIE (IHV) local, emplacement en véhicule aménagé comprenant des installations sanitaires (vestiaire, cabinet d'aisance, lavabo, douche), un réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité dont l'entretien quotidien est assuré
INSTALLATION /PRÉPARATION/ORGANISATION CHANTIER
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
PENIBILITE
INSTALLATION /PRÉPARATION/ORGANISATION CHANTIER
PLAN PRÉVENTION ENTREPRISE EXTÉRIEURE / UTILISATRICE :
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL / MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)
SIGNALISATION ROUTIERE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE) signalisation d'approche, de position, de fin de prescription; matérialisation des zones de travail par des filets d'entrevoie.
TEMPÉRATURE EXTRÊME 

Mesures techniques

BALISAGE PERIMETRE SECURITE ROUTIERE
BRUIT
DECHET - GESTION tri sélectif, conditionnement, stockage, évacuation: ne pas brûler ou découper les traverses en bois créosotées
ECLAIRAGE SUR CHANTIER en extérieur de nuit ou en tunnel le ballon éclairant peut être proposé.
MACHINE OUTIL PORTATIF ELECTROMECANIQUE OU PNEUMATIQUE notice d’instruction en français, vérification à la réception
MANUTENTION MANUELLE AIDES palonnier, pinces…
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
POUSSIERE gaz, fumées, vapeurs, travail à 'l'humide' (arrosage des ballasts, des ballastières ainsi que la voie avant son dégarnissage)
RISQUE ELECTRIQUE CHANTIER disjoncteur différentiel haute sensibilité 30 mA
SIGNALISATION ET SECURITE ATELIER panneaux interdiction, obligation (port EPI), avertissement : signaux sonores, lumineux.
TEMPERATURE EXTREME pour limiter les effets de la chaleur : prévoir de l’eau potable fraîche (au moins 3 litres par personne, brumisateurs)
VIBRATION

Mesures humaines

CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
EPI chaussures de sécurité, protections : oculaires, respiratoires FFP3 avec valve respiratoire (ballastage), gants, individuelles contre le bruit. Vêtements de travail haute visibilité équipés de bandes rétro réfléchissantes de signalisation catégorie 2 ou 3. Vêtements de protection contre les intempéries
FICHES PREVENTION DES EXPOSITIONS
FORMATION AUTRES RISQUES SPECIFIQUES consignes de sécurité spécifiques pour certaines entreprises utilisatrices (RFF-SNCF, RATP-RER, Tramways des communautés urbaines, voies de sites privés (Installation Terminal embranché). Campagne de sensibilisation à la sécurité routière et ferroviaire. Travail isolé.
FORMATION INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
HABILITATION ELECTRIQUE
INFORMATION HYGIENE DE VIE
NOTICE ; FICHE DE POSTE D’INFORMATION DES SALARIES
• PENIBILITE l'employeur consigne dans une fiche (modèle sera défini par arrêté): les conditons de pénibilité auxquelles le salarié est exposé (voir Guide Actions Préventives)
PROCEDURE EN CAS D'ACCIDENT/TROUSSE DE SECOURS Plan organisation des secours Numéros d'urgence, liste SST opérationnels, dispositif alerte, matériel secours affichage conduite à tenir en cas accident, points de rendez-vous (PRV) reconnaissance du chantier avec les services de secours d’urgence extérieurs à l’entreprise, les procédures mises en place pour des chantiers particuliers: souterrain, isolé, en espace confiné, déployé sur une longue distance (pose gazoduc, ligne ferroviaire ..) travaux à proximité de l’eau: cours d’eau, port...) chantier de désamiantage… Ce plan d’organisation des secours est tenu à la disposition de l’inspecteur du travail. Il en est de même pour l’incendie (cf. mesures techniques et humaines).

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés