Poseur Monuments Funéraires

Imprimer

Fiche FAST n° 10.01.14 | (31/10/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Définition : Transporte et pose des monuments funéraires pour la réalisation et l’entretien des sépultures dans les cimetières. Un monument funéraire (poids total = 750 kg à 1 tonne) se compose d’éléments généralement en granit ou en marbre : parpaings longs (2 m, 100 à 150 kg) et courts (80 cm, 50 à 70 kg), pierre tombale (300 kg), stèle (200 à 300 kg), prie-Dieu. Ces éléments reposent sur un caveau ou une cuve préfabriqués en béton et posés par le fournisseur.

  • L’équipe (2 à 3 poseurs) charge le monument sur le plateau d’un véhicule à l’aide du bras de levage d’un camion-grue, ou avec un chariot (automoteur ou tracté à la main) ou manuellement. Le déchargement et le transport des éléments jusqu’à l’allée où se situe l’emplacement du monument, s’effectue de la même manière.
  • L’équipe se coordonne pour mettre en place les éléments à l’aide d’outils à main (rouleaux et cales de bois, bastaings, barre à mine, pied de biche…) ; les aides mécaniques à la manutention (portique à treuil) souvent inutilisables pour la pose en raison du manque de place.
  • Le poseur scelle le cadre du monument avec le mortier qu’il a préalablement préparé, puis il solidarise les éléments à l’aide de pièces métalliques (équerres, agrafes, goujons).
  • Le poseur peut : – réaliser une tombe en pleine terre : il creuse une fosse à l’aide d’un engin de terrassement ou manuellement puis il coule une semelle en béton. – construire un caveau : après blindage de la fouille (profondeur pouvant atteindre 2,5 m), il pose des parpaings et coule un radié en béton. – conduire un véhicule d’entreprise (VL ou PL équipé d’une grue auxiliaire de chargement), un chariot automoteur ou un engin de terrassement. – effectuer d’autres travaux en cimetière : ouverture des tombes ; réparation des monuments (NB : la taille de pierre, le polissage et la gravure sont réalisés par un marbrier ; voir fiches 03-02-14 et 10-05-14) ; nettoyage des sépultures ; jardinage. – effectuer des travaux funéraires : exhumation, réduction de corps, nettoyage haute pression et désinfection de caveaux.

Exigences

  • Capacité de réflexion et d'analyse (lecture de plans)
  • Conduite : (véhicule: PL ou VL, grus auxiliaire de levage, chariot automoteur, minipelle...)
  • Contrainte posturale : toutes positions (P)
  • Contrainte physique : forte
  • Intempérie: (vent, humidité, brouillard, neige)
  • Mobilité physique : dénivellation, terrain accidenté
  • Multiplicité Lieux Travail
  • Port EPI indispensable: chaussures de sécurité, gants, lunettes, vêtements de travail
  • Température extrême: (forte chaleur - grand froid) (P)
  • Travail en Equipe
  • Travail Milieu Isolé

Accident du travail

  • Agression par agent chimique : contact (nettoyage : acide), projection
  • Chute de hauteur : fosse, caveau
  • Chute de plain-pied : encombrement, accès difficile, terrain accidenté
  • Chute d'objet : matériel, outil
  • Contact avec agent biologique (tétanos, leptospirose...)
  • Eboulement/effondrement: fosse, fouille
  • Emploi d'appareil haute pression: rupture fléxible (nettoyage des tombes)
  • Emploi d'outil à main/matériau tranchant/contondant: masse, bétonnière
  • Port manuel de charge : sac de ciment, parpaing, bastaing, pierre, stèle...)
  • Projection particulaire: poussières, éclats
  • Renversement par engin/véhicule
  • Renversement d'engin: chantier

Nuisances

  • Bruit (P)
  • Décapant, nettoyant : acide chlorhydrique, fluorhydrique (P)
  • Hyperssolicitation des membres TMS (P)
  • Manutention manuelle de charge (P)
  • Poussière ciment
  • Rayonnement non ionisant: rayonnement optique naturel (soleil)
  • Vibration main-bras (P)

Pathologies

  • Affections causées par les ciments : dermite eczématiforme, blépharite, conjonctivite [8]
  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma [57]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions : sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ;L4/L5 [98]
  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections provoquées par les vibrations et les chocs : affections ostéo-articulaires, troubles angioneurotiques, atteintes vasculaire cubito-palmaire [69]
  • Lésions chroniques du ménisque [79] [79]
  • Mycoses cutanées des orteils [46]
  • Périonyxis onyxis : atteinte du gros orteil [77]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AUTORISATION DE CONDUITE : mini pelle, chariot automoteur, PEMP, grue auxiliaire de chargement
BRUIT
DECHET - GESTION: tri sélectif, conditionnement, stockage, évacuation
INSTALLATION HYGIENE DE VIE (IHV): local, emplacement en véhicule aménagé comprenant des installations sanitaires (vestiaire, cabinet d'aisance, lavabo, douche), un réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité dont l'entretien quotidien est assuré.
LOCATION MATERIELS EN ENGINS: garantie d'avoir un matériel conforme à la réglementation et une bonne adéquation entre le besoin et la machine.
ORGANISATION PREMIERS SECOURS: plan de secours, listes secouristes opérationnels
PENIBILITE: intégration de la pénibilité au travail au sein du document unique...(voir Guide Actions Préventives).
RISQUE BIOLOGIQUE: tellurique
TEMPÉRATURE EXTRÊME 
TRAVAIL ISOLE / DANGEREUX

Mesures techniques

BLINDAGE/TALUTAGE
BRUIT
CHUTE DE HAUTEUR: la prévention collective sera toujours privilégiée à la protection individuelle; garde-corps
DECHET - GESTION: implantation de dispositifs d'évacuation (goulotte reliée à une benne de collecte
ENGIN DE CHANTIER: mini pelle
INSTALLATION HYGIENE / VIE (IHV) 
MANUTENTION MANUELLE AIDES : ciment conditionné en sacs avec poignées incorporées. Palans, chariot automoteur, camion équipé d’un bras de levage, mini-engins de terrassement
POUSSIERE: travaux de ponçage, découpe béton, pierre: utilisation de ponceuse/disqueuse équipées d'aspiration ou d'un dispositif d'abattage des poussières (brumisateur d'eau)
ORGANISATION PREMIERS SECOURS: lieu d'affichage des numéros d'urgence, identification des SST...
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL /MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)
TEMPERATURE EXTREME: pour limiter les effets de la forte chaleur, prévoir de l'eau potable fraîche (au moins 3 litres par personne)
TRAVAIL ISOLE ET DANGEREUX: ' c'est la réalisation d'une tâche par une personne seule dans un environnement de travail où elle ne peut être vue ou entendue directement par d'autres'
VIBRATION CORPS ENTIER: engins

Mesures humaines

CERTIFICAT D’APTITUDE A LA CONDUITE EN SECURITE (CACES) : mini pelle, grue auxiliaire
EPI : chaussures ou bottes de sécurité à semelles antidérapantes, gants de manutention et gants de cimentier, vêtement de travail intégrant une plaque protectrice amovible pour les genoux, vêtements contre les intempéries, PICB*, protection oculaire
FORMATION AUTRES RISQUES SPECIFIQUES: risque routier, poussières (silice, vibrations)
FORMATION ELINGUAGE
FORMATION INFORMATION BRUIT
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
FORMATION/SENSIBILISATION A LA MANUTENTION: PRAP - ADAPT métier
HYGIENE COPORELLE/VESTIMENTAIRE : lavage des mains, douche en fin de poste, changement des vêtements souillés, mesures d'hygiène spécifiques (risque biologique....) ; ne pas fumer
NOTICE DE POSTE: information des salariés: risque CMR (silice); risque chimique (ciment); risque infectieux
PENIBILITE: l'employeur consigne dans une fiche (modèle sera défini par arrêté): les conditions de pénibilité auxquelles le salarié est exposé....(voir Guide Actions Préventives).
TEMPÉRATURE EXTRÊME 

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés