Monteur Cableur Raccordeur Fibre Optique

Imprimer

Fiche FAST n° 04-10-14 | (30/11/2009)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Définition : tirage et raccordement bout à bout des câbles de fibres optiques, équipement de leurs extrémités et raccordements chez l’abonné aux télé- ou vidéocommunications. Un même câble peut regrouper plusieurs dizaines de fibres optiques protégées chacune par une gaine.

  • Le travail est effectué par une équipe de monteurs-câbleurs et par un spécialiste raccordeur. L’équipe intervient habituellement en bordure de voie circulée, en chambre de tirage (souillées: déjections animales, seringues usagées) et chez les abonnés (locaux du secteur tertiaire); elle peut travailler sur site industriel, sur piste d’aéroport, en tunnel, en bordure de voie ferroviaire, autoroutière ou en égouts.
  • Après balisage du chantier et mise en place d’une signalisation temporaire, l’équipe ouvre les chambres de tirage (manutention de plaques de fonte ou de dalles béton pesant 40 à 150 Kg) et y descend (profondeur = 80 cm à 3m) pour le tirage de câble (au treuil ou manuellement). Le câble est tiré grâce à des dispositifs en réserve (fil de fer, aiguille) ou introduits juste avant tirage (aiguille, canne) ; la technique du « furet » consiste à introduire une aiguille qui est poussée à travers le fourreau vide par de l’air comprimé fourni par un compresseur, l’opérateur placé au départ équipé de PICB, un autre opérateur place un dispositif amortissant l’arrivée de la boule dans la chambre et doit impérativement, en sortir avant le tir. Le monteur-câbleur peut mettre en place les fourreaux (tubes PVC collés bout à bout après décapage des embouts ou fourreaux annelés généralement sans raccords) en tranchée ou en caniveaux.
  • Les câbles sont contrôlés avant d’être fixés en chambre de tirage (chevillage grâce à des MVP alimentés par une génératrice électrique); les 2 extrémités libres de câbles, sont ensuite raccordées bout à bout, dans une cabine de travail mobile ou dans un véhicule aménagé placés au plus près.
  • Le raccordeur effectue alors une mise au noir et va réaliser en position assise prolongée (1 à 2 heures) ou parfois à genoux et éclairé par sa lampe frontale, les opérations suivantes : dégraissage (bac à ultrasons + solvants ou dégraissant biologique), dénudage avec une lame montée et une pince coupante, polissage des extrémités (avec polisseuse + alcool isopropylique), montage du raccordement dans la boite, contrôle au laser classe 1 ou 2, 1350 nm pulsé, 20 à 300 ms continu (les fibres optiques ont un diamètres de 125 microns, précision d’assemblage : 1 micron), soudure à l’arc dans une fusionneuse (machine à souder fermée mais munie d’une sécurité facilement neutralisable), mise en place d’une gaine thermosoudée qui est refroidie par ventilation, fermeture de la boite, test d’étanchéité par liquide savonneux et pressurisation à l’hélium.
  • Pour l’équipement des extrémités de câble et le raccordement chez l’abonné, l’équipe manutentionne la couronne de câble (poids inférieur à 10 kilos), perce les murs, les cloisons ou les planchers, pose des chemins de câble puis tire manuellement le câble, travaille à genoux, sur échelle dans les secteurs difficiles d’accès (centre ville rues étroites piétonnières) ou avec une PEMP si accès facile, pour fixer le câble en façade (chevillage) ou dans les bâtiments (chemin de câble, sous baguette).
  • Le raccordeur effectue alors les opérations suivantes : dégraissage (ultra sons+/-solvants), dénudage, collage du connecteur (résine durcie aux UV), clivage de la fibre suivi de son polissage (avec alcool isopropylique) de son centrage (au micron, à l’aide d’une lunette monoculaire) et de son collage (cyanoacrylate), polymérisation des colles avec une lampe UV à lumière indirecte sous contrôle microscopique.

Exigences

  • Conduite : VL, PEMP
  • Contact Clientèle
  • Contrainte posturale : toutes positions, à genoux, position assise prolongée
  • Coordination/ Précision Gestuelle
  • Grand Déplacement : Découché
  • Horaire de travail : heures supplémentaires, astreinte
  • Mobilité physique
  • Multiplicité Lieux Travail
  • Travail en Equipe
  • Travail à proximité de voie circulée
  • Travail en espace restreint : chambre de tirage
  • Travail en galerie : égouts
  • Travail en hauteur : raccordement
  • Vision adaptée au poste : vision de près, vision des couleurs

Accident du travail

  • Agression par agent chimique : contact, projection
  • Renversement par engin/véhicule : voie circulé, circulation, voie ferrée
  • Port manuel de charge : ouverture des chambres de tirage, tirage de câbles
  • Projection particulaire : corps étranger, poussière
  • Chute hauteur : PIRL (travaux en intérieur), PEMP (travaux en façades), échelle comme simple accès
  • Renversement d'engin : PEMP
  • Chute Objet
  • Chute de plain-pied : dénivellation (descente dans les chambres de tirage), escalier, encombrement
  • Contact électrique : baladeuse électrique, rallonge
  • Déplacement en ouvrage étroit : chambre de tirage, heurt contre structure, vide sanitaire, comble
  • Emploi d'appareil sous pression : furet, air comprimé
  • Emploi de machine dangereuse : portative
  • Emploi d'outil à main/matériau tranchant/contondant (en manipulant les équipements)
  • Travaux rayonnement non ionisant : laser, UV
  • Risque routier : trajet, mission
  • Contact avec agent biologique (tétanos, leptospirose...)
  • Contact avec animal/rongeur/insecte: morsure, piqûre et souillure par déjection animale

Nuisances

  • Hypersollicitation des membres
  • Manutention manuelle charge : tampons ou plaques de chambre, tirage de câble manuel
  • Bruit : supérieur à 85 dB : MVP, 90 dBA < tireuse de câble < 100 dBA : voisinage
  • Vibrations mains/bras : MVP
  • Rayonnement non ionisant : laser : raccordeur ; UV entre 280 et 400 nm : raccordeur et son entourage
  • Colles : cyanoacrylate
  • Décapants, dégraissant, nettoyant : caustiques, Dichlorométhane, alcool, isopropylique, méthanol, tétrahydrofurane
  • Résines époxydiques
  • Agent biologique : leptospirose, hépatite B, VIH

Pathologies

  • Affections causées par les résines époxydiques : lésions eczématiformes [51]
  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma[57] [57]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions : Sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ;L4/L5[98] [98]
  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections provoquées par les vibrations et les chocs : affections ostéo-articulaires, troubles angioneurotiques[69] [69]
  • Rhinite et asthme professionnel : utilisation de colles au cyanoacrylate [66]
  • Lésions chroniques du ménisque [79] [79]
  • Spirochétoses : leptospire ; travaux effectué dans les égouts [19] [19A-B] [19A-B]
  • Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane : troubles neurologiques chroniques (trouble de vigilance) dermo épidermite chronique [12]
  • Affections engendrées par les solvants organiques : tetrahydrofurane ; syndrome ébrieux, dermite irritative, lésions eczématiformes [84 A]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AUTORISATION DE CONDUITE: PEMP
BRUIT
INSTALLATION /PRÉPARATION/ORGANISATION CHANTIER
EVALUATION DES RISQUES, PLAN D'ACTION (DOCUMENT UNIQUE (DU)) : Raccordement : risques liés aux colles et à leur polymérisation par UV, aux solvants, au Laser (Amplificateur de Lumière par Emission Stimulée Radiation) et leur prévention
FICHE DONNEES SECURITE (FDS) : colle, solvant
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
SIGNALISATION ROUTIERE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE)
RISQUE BIOLOGIQUE
TEMPÉRATURE EXTRÊME 
PENIBILITE

Mesures techniques

BALISAGE/PERIMETRE SECURITE ROUTIERE : chambre de tirage, tranchée.
NACELLE ET PLATEFORME ELEVATRICE(PEMP)
MANUTENTION MANUELLE AIDES : tireuse de câbles, lève-tampons, plaques de chambre fractionnées, dérouleuse, chariot de transport pour tourets
VIBRATION : choix machines peu vibrantes
SUBSTITUTION AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX/ CHANGEMENTS DE MODE OPERATOIRE : Choix produit ou technique moins dangereux : utilisation manchons mécaniques en remplacement de manchons avec colles.
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
SIGNALISATION ROUTIÈRE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE)
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL /MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)
TEMPÉRATURE EXTRÊME  

Mesures humaines

FORMATION INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES
CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL (EPI)
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION INFORMATION BRUIT
FORMATION / RECYCLAGE SST : dont conduite à tenir en cas de blessure possiblement contaminante
FORMATION AUTRES RISQUES SPECIFIQUES : risque routier et travail à proximité de voie circulée, risque chimique, biologique, autres risques physiques (laser).
PENIBILITE

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés