Marqueur Chaussée

Imprimer

Fiche FAST n° 14-07-14 | (30/11/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Définition : réalise la signalisation horizontale des voies de circulation et des aires de stationnement : autoroutes, routes, rues, parkings, garages souterrains. Travaille en équipe, 2 à 3 personne : 1 chef d’équipe et 2 aides (dont un peut préparer les produits, à 5 si la signalisation routière justifie la présence d’une personne en amont et en aval du chantier)

  • Signale le chantier à l’aide de panneaux, balises, fanions, lors de travaux avec emprise sur voie circulée
  • Si nécessaire, décape thermiquement la chaussée avec un chalumeau, au jet ou à la lance thermique ( mélange propane-air)
  • Peut raboter la chaussée à l’aide d’une raboteuse automotrice ou à conducteur porté (le grenaillage et le sablage sont rarement utilisés)
  • Effectue le pré marquage d’après les plans, avec une corde à tracer et une burette de peinture ou un applicateur à roulette. Pour les rives, le pré marquage s’effectue par report mécanique. Le pré marquage est très réduit en cas de guidage automatique du camion applicateur.
  • Emploie pour le marquage des résines thermoplastiques (appliquées à 180°C), des peintures à froid ou des bandes (collées à froid grâce à un primaire d’accrochage ou une colle ou appliquées au thermotraceur). Le marquage rétroréfléchissant est obtenu grâce à des billes de verre inertes incorporées au liant, projetées à la machine ou saupoudrées manuellement.
  • Le marquage sonore est obtenu grâce à des bandes rugueuses, de la peintures « griffée »ou surchargée de plots thermoplastiques ou des barrettes collées ; les ralentisseurs sont obtenus par application de résines sur lesquelles on projette ensuite du gravillon
  • Le marquage mécanisé se fait par projection grâce à des traceuses poussées par un aide à pied, automotrice à essence ou gazole, électrique, diesel à conducteur porté (avec cuve à peinture de 400 litres, cuve de billes de 150 litres et vitesse possible : 30 km/h) ou avec un camion applicateur muni d’un système de guidage automatique (vidéo) et conduit par un chauffeur spécialisé (autoroutes)
  • Le marquage manuel (passages piétons, flèches, zébras, bordures, ralentisseurs) se fait au pochoir, au sabot (thermoplastiques) à la raclette, avec un rouleau ou au pistolet ; l’ouvrier est généralement accroupi, agenouillé ou le buste penché en avant.
  • Les produits chauds sont malaxés dans un fondoir alimenté au gaz ; ils sont transportés au seau lors du marquage manuel.
  • Manutentionne les bouteilles de propane, les fûts de peinture, les bidons de diluant et les sacs de résine (sous forme de paillette ou de poudre) pour approvisionner le chantier et ravitailler les machines à l’avancement. Le conditionnement des produits varie de 10 à 200 kg.
  • (dés)attèle, (dé)charge et arrime le matériel (remorque, machine, compresseur).
  • Nettoie quotidiennement le matériel au toluène (tuyauteries, pistolet, disques…) ou à la raclette (matériel encore chaud)
  • Lorsque le marquage est impossible, en période d’intempéries le marqueur occupe d’autres situations de travail (pose de glissières de sécurité ou revêtements de sols industriels par exemple)
  • Peut participer à la pose de signalisation verticale : portique, potence, poteau indicateur

Exigences

  • Contrainte physique : moyenne
  • Attention/ Vigilance
  • Contact Clientèle
  • Intempérie: vent, pluie, brouillard, neige
  • Température extrême
  • Contrainte posturale : toutes positions
  • Contrainte Temps Intervention
  • Coordination/ Précision Gestuelle
  • Grand Déplacement : Découché
  • Horaire de travail : travail nuit, horaire atypique (saisonnier, week-end)
  • Multiplicité Lieux Travail
  • Travail Proximité Voies Circulées
  • Travail en Equipe
  • Travail en galerie tunnel, parking...
  • Travail Milieu Isolé
  • Travail pour entreprise utilisatrice : autoroutes, sites industriels, parking
  • Vision adaptée au poste : champ visuel, vision nocturne, vision de loin, appréciation des distances

Accident du travail

  • Renversement par véhicule : voie circulée
  • Agression par agent thermique : chaleur
  • Agression par agent chimique : projection, inhalation, contact
  • Chute de plain-pied : surface glissante (microbilles, verre)
  • Emploi de machine dangereuse : mobile
  • Emploi d'appareil haute pression
  • Port manuel de charge
  • Violences physiques
  • Incendie : produits inflammables
  • Explosion : transport bouteille propane
  • Projection particulaire : corps étranger
  • Risque routier : trajet, mission
  • Chute d'objet : matériel : bidons, bouteille gaz..
  • Chute de hauteur (pose de signalisation verticale)

Nuisances

  • Manutention manuelle de charge
  • Hyper-sollicitation des membres
  • Bruit : décapage thermique, rabotage
  • Vibration corps entier (conducteur porté)
  • Vibration main-bras: salariés exposés à une valeur d'exposition journalière de 2.5m/s²
  • Solvant aromatique : toluène, nettoyages ++, pistolage: chlorure de méthylène, acrylates et méthacrylates
  • Solvant amine aromatique
  • Solvant amine aliphatique
  • Autres solvants : méthyléthylcétone, acétate d'éthyle
  • Ethers de glycol
  • Isocyanates
  • Résines polyuréthanes
  • Rayonnement non ionisant: rayonnement optique naturel

Pathologies

  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma [57] [57]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions : sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ;L4/L5 [98] [98]
  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections provoquées par les vibrations et les chocs : affections ostéo-articulaires, troubles angioneurotiques, atteintes vasculaire cubito-palmaire [69] [69]
  • Affections gastro-intestinales provoquées par les produits renfermant du toluène [4B]
  • Affections engendrées par les solvants organiques liquides :syndrome ébrio narcotique, dermite irritative, lésions eczématiformes [84]
  • Affections cutanées provoquées par les amines aliphatiques : dermite eczématiforme [49]
  • Affections respiratoires provoquées par les amines aliphatiques : rhinite, asthmes [49B]
  • Affections provoquées par les amines aromatiques : rhinite, asthme, dermite irritative [15] [15B]
  • Affections provoquées par les iso cyanates organiques : blépharo-conjonctivite, rhinite, asthme, lésions eczématiformes [62]
  • Affections provoquées par le méthacrylate de méthyle : rhinite, conjonctivite, asthme, lésions eczématiformes [82]
  • Mycoses cutanées des orteils [46]
  • Périonyxis onyxis : atteinte du gros orteil [77]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

TEMPÉRATURE EXTRÊME 
AUTORISATION DE CONDUITE : (cat.1 : traceuse automotrice à conducteur porté; conduite camion applicateur, raboteuse à conducteur porté, PEMP)...
BRUIT (traceuse automotrice à conducteur porté ; chalumeau, lance thermique (décapage de la chaussée).
FICHE DONNEES SECURITE (FDS) : résine, solvant, peinture..
FICHE PREVENTION EXPOSITION AUX FACTEURS DE PENIBILITE INDIVIDUELLE : CMR et agents chimiques dangereux.
INSTALLATIONS HYGIENE DE VIE (IHV): local, emplacement en véhicule aménagé d'installations sanitaires (vestiaire, cabinet d'aisance, lavabo, douche), un réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité dont l'entretien quotidien est assuré.
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
PLAN PRÉVENTION ENTREPRISE EXTÉRIEURE / UTILISATRICE :
REGLEMENT INTERIEUR
SIGNALISATION ROUTIERE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE)
DECHETS GESTION
PENIBILITE

Mesures techniques

TEMPÉRATURE EXTRÊME  
BRUIT
BALISAGE PERIMETRE SECURITE ROUTIERE
MACHINE OUTIL PORTATIF ELECTROMECANIQUE OU PNEUMATIQUE
MANUTENTION MANUELLE : aides à la manutention : fourgon équipé d'une rampe d'accès amovible, où d'une potence avec palan ou treuil électrique machine : manutention : machine applicatrice, bouteilles propane, fûts de peinture ; réduire marquage manuel développer marquage mécanisé (chariot métallique léger avec bras de guidage pour les zébras ; machine applicatrice munie de cuve étanche conçue pour éviter la manipulation de fûts, grâce à la mise en place directe des fûts et bidons de solvant.
LUTTE INCENDIE
RISQUE CHIMIQUE
STOCKAGE / ETIQUETAGE PRODUIT DANGEREUX
SUBSTITUTION AGENTS CHIMIQUES DANGEREUX / CHANGEMENTS MODES OPERATOIRES
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
DECHET/ GESTION
SIGNALISATION ROUTIÈRE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE)
VIBRATIONS : corps entier, mains bras
CHUTE DE HAUTEUR : pose de signalisation verticale
NACELLE ET PLATE FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNEL (PEMP) : pose de signalisation verticale
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL /MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)

Mesures humaines

FICHE DE PREVENTION D'EXPOSITION : CMR et agents chimiques dangereux.
CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
QUALIFICATION INITIALE OBLIGATOIRE POUR LA CONDUITE D’UN VEHICULE DE TRANSPORT DONT LE PTAC EST > 3,5 TONNES
EPI : Chaussures de sécurité, gants avec manchettes (risque chimique, brûlure chalumeau) lunettes, PICB. Vêtement de travail pouvant intégrer une protection amovible des genoux, haute visibilité équipés de bandes rétro réfléchissantes de signalisation de catégorie 2 ou 3 pour travaux routiers. Vêtement de protection : pour les intempéries, tenues résistant au feu (travaux avec chalumeau ou lance thermique).
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION INFORMATION BRUIT
FORMATION UTILISATION DES MATERIELS DE LUTTE CONTRE INCENDIE
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
FORMATION AUTRES RISQUES SPECIFIQUES : risque routier et travail à proximité de voie circulée, risque chimique, risque physique (vibrations), travail par forte chaleur.
HYGIENE CORPORELLE/VESTIMENTAIRE NOTICE INFORMATION DES SALARIES : CMR et agents chimiques dangereux, ne jamais travailler torse nu
PENIBILITE

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés