Cordiste/Travaux Accès Difficiles

Imprimer

Fiche FAST n° 07-11-14 | (30/11/2012)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

En France, la réglementation limite les travaux sur cordes aux interventions :

  • pour lesquelles il est démontré qu’il est techniquement impossible de mettre en oeuvre une protection collective dans des conditions satisfaisantes de sécurité.
  • et de très courte durée (moins d’une journée) ; interventions tolérées, sans limitation de durée, pour les travaux de faible importance.

Définition : met en oeuvre des techniques de progression et de stationnement utilisées en alpinisme et en spéléologie pour intervenir en milieu naturel (purge, cloutage de parois, pose de filet ou de paravalanches en falaises), sur des ouvrages (pylône, tour, antenne, château d’eau, pont, barrage, remontée mécanique) ou dans le bâtiment (travaux d’accès difficile en façade ou en toiture). Les principales interventions sont les suivantes :

  • Installation d’équipements : câbles énergie et leurs goulottes, antennes de radio ou télécommunication et leurs coaxiaux, parafoudre, lignes de vie, filets anti-chutes.
  • Réparation, restauration, entretien : peinture, étanchéité, couverture, bardage, maçonnerie, nettoyage, visites techniques.
  • Une intervention sur cordes est réalisée par une équipe comprenant au minimum 2 personnes volontaires médicalement aptes, formées et équipées individuellement
  • Le cordiste s’équipe : met un harnais de travail disposant d’attaches -une dorsale et une sternale -conformes (EN 361 ), et d’une ceinture de maintien conforme (EN 358) lorsque l’intervention ne se fait pas dans l’axe des cordes ; Des accessoires (longes, connecteurs, sangles, descendeur, bloqueur sur cordes, poulies) et des outils nécessaires au travail sont attachés au harnais ; le poids total de l’équipement individuel varie de 5 à 10 kg.
  • Le cordiste accède au site de travail, s’y maintient et se déplace en cours d’intervention grâce à différentes techniques :
  • Les accès par échelles fixes, munies de crinolines ou pas, se font en sécurité : le monteur est assujetti à un système antichute conforme (EN 353-2 ou 1) ou équipé d’une longe double conforme (EN 354) lorsqu’il ne dispose pas d’un système antichute propre à l’installation.
  • Pour un déplacement vertical en suspension complète, le monteur utilise 2 cordes: – une corde statique pour se déplacer au lieu d’intervention. – une corde dynamique ou statique munie d’un système antichute conforme (EN 353-2) et relié à l’attache sternale ou dorsale du monteur pour lui assurer sa sécurité. La longe de maintien doit permettre de se stabiliser dans l’axe de travail sans effort. Pour intervenir en tête de mât ou sur les bras de déport d’un pylône, des points de renvoi réalisés avec des sangles et des mousquetons sont mis en place pour limiter au maximum le risque pendulaire. Les longes à absorbeur d’énergie sont à proscrire car leur utilisation nécessite un vide d’air de 6 mètres de haut sur un rayon de 3 mètres condition presque jamais remplie lors du travail sur cordes: En cas de chute avec utilisation de ces matériels, le monteur entrera en contact violent avec les structures avant d’avoir été arrêté dans sa chute.
  • Pour une intervention ne nécessitant pas de déplacements, c.-à-d. en poste fixe à l’extérieur d’une crinoline ou d’un garde-corps, une longe de maintien au travail conforme (EN 354) est fixée sur un point d’ancrage haut et résistant, le déplacement est alors limité par la longueur c.-à-d. 2 mètres; Une sellette de travail avec descendeur + coulisseau et munie d’un antichute mobile sur support flexible (EN 353-2) est utile pour les interventions sur façade.
  • Pour un déplacement sur la structure même de l’ouvrage, le monteur possède un système antichute conforme (EN 353-2) assujetti à l’attache -dorsale ou sternale -du harnais ; le monteur ceinture sa longe de maintien pour se libérer les mains au niveau de la tâche.
  • Pour le travail sur cordes en oblique le long d’un fût de château d’eau ou sous cuve, le monteur emploie la technique de ceinturage du fût et d’autres techniques appropriées au site; le travail sur cordes en oblique requiert une excellente condition physique.
  • La purge de paroi se fait à partir du sommet et après signalisation + balisage du chantier. Le purgeur sur corde désolidarise les matériaux instables à l’aide d’outils manuels (gaffe, crochet, pioche, marteau, levier) et les précipite au sol; Il habille la zone à garnir à l’aide d’un filet qu’il fixe avec une MVP (cramponnement) ; Il projette du mortier sur le filet support ou directement contre la paroi; Le purgeur peut effectuer des tâches au sol : ramassage et évacuation des déblais à la pelle et à la brouette, dépose de terre végétale et plantation de végétaux pour fixer les sols, aménagement de fossés, maçonneries (caniveaux, murets, clôtures grillagées).
  • Autres travaux de réparation, de restauration ou de maintenance et autres installations d’équipements : voir familles ou fiches FAST correspondantes.
  • Des points d’ancrage temporaires conformes (EN 795) sont réalisés à l’aide de sangles d’ancrage et de nœuds spéciaux.
  • La manutention du matériel se fait manuellement à l’aide de cordes et de poulies; elle peut être mécanisée (treuils électriques, palans).
  • Les liaisons entre le personnel au sol et le personnel en hauteur se font verbalement ou par signes ou par radio (talkie-walkie).
  • Après chaque intervention, le cordiste vérifie tactilement et visuellement son matériel de travail sur cordes, le fait sécher s’il est humide, puis le range dans des sacs à l’abri des rayonnements (IR, lumière, UV) et de l’humidité.

Exigences

  • Attention/ Vigilance
  • Capacité Réflexion /Analyse
  • Co-activité
  • Conduite : appareils et engins de levage, VL
  • Contrainte physique : forte
  • Contrainte posturale : toutes positions (travail en équilibre)
  • Contrainte temps d'intervention
  • Coordination/ Précision Gestuelle
  • Esprit Sécurité
  • Grand déplacement (découcher)
  • Intempérie : vent, humidité, brouillard, neige
  • Température extrême : forte chaleur - grand froid
  • Mobilité physique : dénivellation, terrain accidenté

Accident du travail

  • Chute Hauteur
  • Emploi d'outil à main/matériau tranchant/contondant (en manipulant les équipements)
  • Port manuel de charge
  • Chute objet : matériau
  • Chute plain-pied : terrain accidenté, dénivellation
  • Emploi machine dangereuse : mobile, portative
  • Contact électrique : ligne électrique aérienne
  • Explosion : explosif (purge de paroi)
  • Eboulement/effondrement : terrain (purge de paroi)
  • Risque routier : trajet, mission
  • Renversement par engin/véhicule : chantier, voie circulée
  • Projection particulaire : corps étranger

Nuisances

  • Manutention manuelle charge
  • Hyper-sollicitation des membres
  • Bruit.
  • Vibration mains-bras
  • Poussière de ciment
  • Silice
  • Champs électromagnétiques hyperfréquences

Pathologies

  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions : sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ; L4/L5 [98] [98]
  • Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d’insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma [57] [57]
  • Affections provoquées par les vibrations et les chocs : affections ostéo-articulaires, troubles angioneurotiques, atteintes vasculaires cubito-palmaires [69] [69]
  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections causées par les ciments : dermite eczématiforme, blépharite, conjonctivite [8] [[8]]
  • (Affections consécutives à l'inhalation de silice : pneumoconiose, sclérodermie, cancer bronchopulmonaire) [25] [[8]]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AUTORISATION DE CONDUITE mini-pelle, chariot automoteur de chantier, PEMP
DOCUMENT UNIQUE ÉVALUATION DES RISQUES (DUER)
LOCATION MATERIELS / ENGINS
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
PENIBILITE
PLAN PARTICULIER SÉCURITÉ PRÉVENTION SANTE (PPSPS)
SUPPRESSION OU LIMITATION DU TRAVAIL SUR CORDES En urbain : - Conception de structures/ouvrages de grande hauteur avec dispositif d’intervention ultérieure sur ouvrage (DIUO) : accès protégés (échelles à crinoline avec système antichute fixe, passerelles et plates-formes équipées de garde-corps) et équipements facilitant la maintenance (nacelles motorisées de façade, dispositifs d’ancrage en toiture). - Emploi de nacelles ou plates-formes élévatrices Si travail sur corde : - La période continue de suspension effective ne doit pas excéder 2 h 30 - La période de maintien sur corde ne doit pas excéder 4 h consécutives - Une période de récupération d'au minimum 1 h devra séparer deux périodes successives de suspension effective

Mesures techniques

MANUTENTION MANUELLE AIDES Treuils électriques, palans Héliportage des charges
MATERIEL DE SECURITE conforme à la réglementation - Vérification journalière des ancrages et du matériel, - Ne pas laisser les cordes en place le soir, - Travail sur 2 cordes obligatoire, - Contrôle quotidien des accessoires de levage
MOYENS DE COMMUNICATION fiables liaisons sol-hauteur par talkie-walkie, téléphone ou radio pour appel des secours
PERSONNEL HELIPORTE SUR LE SITE (chantier TP falaises, …)

Mesures humaines

EPI normalisés et ergonomiques casque, chaussures de sécurité, gants, tenue de travail, protection auditive, lunettes de protection, masque anti-poussières type FFP2 minimum.
FORMATION / SENSIBILISATION / RECOMMANDATIONS vis à vis de certaines situations - Ascension de pylône lente et régulière avec respect des paliers de repos : au minimum 1 minute tous les 15 mètres. - Circulation autour d’une antenne hertzienne en fonctionnement. - Formation sur risques spécifiques CMR selon site d'intervention (notice d'information) - vue corrigée par lunettes fixées à la tête, lentilles de contact à proscrire
FORMATION INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION SPECIFIQUE TRAVAIL SUR CORDESFormation spécifique théorique et pratique Formation technique de progression sur cordes et d'équipement du site, formation aux techniques de secours et sauvetage, sensibilisation aux bonnes règles d'hygiène de vie. Certificat de qualification professionnelle CQP Certificat d'aptitude aux travaux sur cordes CATSC
FORMATION MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST
INFORMATION HYGIENE DE VIE
PENIBILITE

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles

Mot-clés