Conducteur Régleur Raboteuse

Imprimer

Fiche FAST n° 08-08-15 | (28/02/2015)

Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire.

Description de l'activité

Réalisée avec Franck TOUCHET, régleur de raboteuse (JV Group Reims)

Le conducteur conduit la raboteuse ; le régleur règle la fraise qui rabote les matériaux (profondeur, inclinaison), celle-ci est constituée d’un cylindre sur lequel sont montés des têtes rotatives en carbure de tungstène.

Il existe plusieurs modèles de raboteuses suivant leur largeur de fraisage : 0,35 m ; 0,50 ; 1 m ; 1,5 m ; 2 m, voire davantage dans certains pays. Les modèles de moins d’1m50 sont conduits par une seule personne qui conduit et règle depuis le poste de conduite. Les modèles à partir d’1m50 sont en général pilotés par 2 personnes : 1 conducteur en poste (auquel il accède par une échelle), 1 régleur à pied à côté de la machine ; il est cependant possible de les piloter seul : dans ce cas, les palpeurs situés sur les côtés sont démontés et branchés au niveau du poste de conduite. A noter que les nouveaux modèles de raboteuse sont munis de caméras.

Déroulement type d’un chantier : le régleur conduit le porte-engin et décharge la machine ; le conducteur conduit le VL contenant le matériel d’entretien (avec les petites raboteuses, le VL peut être chargé derrière sur le porte-engin).

A l’arrivée sur le chantier, le plein d’eau est fait au moyen d’une bouche à incendie ou d’une citerne à eau (pour refroidir la fraise). Puis le régleur prend les directives au niveau du chantier utilisateur (contraintes techniques de profondeur, composition du sol).

Puis la raboteuse est démarrée, le conducteur est debout dans le poste de conduite, le tronc incliné vers la droite ou la gauche, le pilotage s’effectue à l’aide de manettes et de joysticks. Un camion benne situé devant la raboteuse reçoit les fraisats évacués au moyen d’un tapis roulant, avançant et s’arrêtant selon les coups de klaxon du conducteur de la raboteuse.

S’il est distinct du conducteur, le régleur est à pied, sur le côté en arrière de la machine.

Le régleur utilise deux tableaux de commande :

  1. Un palpeur pour régler la profondeur et l’inclinaison latérale de la chaussée
  2. Un tableau de commande pour agir sur les chenilles arrière (direction, pour contourner d’éventuels obstacles), la hauteur de la machine, son assiette (mise à niveau avant-arrière), hauteur du reprofileur arrière (porte en arrière de la fraise), hauteur des skis (situés de chaque côté de la fraise servant à régler la profondeur et l’inclinaison de celle-ci),… Possibilité de travailler « au pendule » c’est-à-dire sans utiliser les skis, mais en se repérant sur un niveau, par exemple pour imprimer une inclinaison à une route.

Entretien de la fraise : la durée d’une dent en tungstène montée sur un porte-dent est variable selon la dureté du sol, peut être changée jusqu’à 3fois/j; par exemple, une raboteuse de 2 m a 150 dents (1/2 h de travail pour les changer): la machine est surélevée à l’aide de vérins et le régleur effectue les remplacements en position assise, soit avec marteau et burin soit à l’aide d’une clé à choc pneumatique (les raboteuses ≥1,50 m de largeur de fraise sont généralement équipées d’un compresseur). A noter : la contrainte physique pour faire tourner manuellement la fraise à cette occasion : le régleur se suspend par les mains à la machine, s’arc-boute pour appuyer sur la fraise avec les pieds et ainsi la faire tourner pour pouvoir changer les têtes suivantes.

Le conducteur/régleur entretient sa raboteuse : vidanges moteur et niveaux, changement de pièces, lavage de la machine en fin de chantier au nettoyeur à haute pression à l’eau (tous les jours), graissages (1 fois/sem), remplacement de filtres.

Il effectue également des travaux de maintenance de sa machine en atelier : vidanges et niveaux, graissages à l’aide d’une pompe à main, changement des têtes et porte-tête de fraise. Ils peuvent très occasionnellement effectuer des travaux de soudage et de peinture (des soudeurs ou mécaniciens effectuent les tâches les plus importantes).

CONDUCTEUR REGLEUR RABOTEUSE

=> Pour consulter la Galerie photos cliquer sur la photo ci-dessus

 

Exigences

  • Acuité auditive adaptée au poste (régleur)
  • Attention/ Vigilance
  • Co-activité
  • Contrainte posturale
  • Esprit Sécurité
  • Geste répétitif
  • Grand Déplacement : Découché
  • Horaire de travail : heure supplémentaire/travail de nuit>270 heures par an
  • Mobilité physique : dénivellation : montée/descente engin
  • Multiplicité Lieux Travail
  • Port EPI indispensable
  • Poste Sécurité
  • Intempérie (Température extrême chaleur) (Température extrême froid)
  • Travail à proximité voie circulées : travaux en ville, bordure de route
  • Travail seul
  • Travail pour entreprise utilisatrice (location, sous traitance)
  • Vison adapté au poste : champ visuel

Accident du travail

  • Chute de hauteur : échelle d'accès de la cabine
  • Chute de plain-pied : terrain accidenté, surface glissante, dénivellation
  • Contact avec conducteur sous tension : ligne électrique enterrée, ligne électrique aérienne, arc électrique
  • Emploi d'outil à main/matériau tranchant/contondant : travaux entretien engin
  • Emploi d'appareil sous pression : nettoyage des engins
  • Port manuel de charge : matériel pour entretien engin, bidon
  • Projection particulaire : corps étranger
  • Renversement d'engin : en particulier au chargement sur le porte engins
  • Risque routier : trajet, mission
  • Travaux rayonnement non ionisant : soudage (travaux d'entretien)
  • Explosion, incendie : réseau enterré
  • Renversement par engin ou véhicule : régleur à pied
  • Contact avec animal/rongeur/insecte

Nuisances

  • Vibrations corps entier et mains-bras (marteau/burin et clé à chocs pneumatique)
  • Bruit.
  • Manutention manuelle
  • Carburants
  • Huiles minérales
  • Silice
  • Fibre minérale naturelle : amiante (rabotage de revêtement routier amianté)
  • Gaz combustion/échappement : particules fines diesel: CO, NO2, SO2

Pathologies

  • Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels [42]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / vibrations transmises au corps entier : sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ; L4/L5 [97] [97]
  • Affections chroniques du rachis lombaire / manutentions : sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ; L4/L5 [98] [98]
  • Affections professionnelles consécutives aux poussières d'Amiante [30]
  • Cancer broncho-pulmonaire provoqué par l'inhalation de poussières d'amiante [30bis]
  • Affections consécutives à l'inhalation de silice : pneumoconiose, sclérodermie, cancer broncho-pulmonaire [25] [25]
  • Affections provoquées par les huiles minérales ou de synthèse [36] [36]
  • Intoxication par l'oxyde de carbone (travaux en tunnel, galerie) [64]
  • Mycoses cutanées des orteils [46]
  • Périonyxis onyxis : atteinte du gros orteil [77]
  • Affections péri-articulaires : épaule, coude, poignet et main [57] [57] En savoir plus
  • Affections causées par les vibrations et les chocs: affections ostéoarticulaires, troubles angioneurotiques, atteintes vasculaires cubito-palmaire [69] [69]

Actions préventives

Mesures organisationnelles

AMIANTE 
AUTORISATION CONDUITE
BRUIT
DEMANDE PROJET DE TRAVAUX / DÉCLARATION INTENTION COMMENCEMENT DE TRAVAUX-DT / DICT 
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
TEMPÉRATURE EXTRÊME 
PLAN PREVENTION ENTREPRISE EXTERIEURE / UTILISATRICE : interférences activités.
REGLEMENT INTERIEUR : conduite d’engins = poste de sécurité
SIGNALISATION ROUTIERE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE)
PENIBILITE
DECHETS GESTION
ESPACE CONFINE : Tunnel
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL / MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)
TRAVAIL ISOLE / DANGEREUX

Mesures techniques

AMIANTE : préconisations techniques générales et spécifiques aux sous sections 3
BRUIT
CHUTE HAUTEUR
DECHET/ GESTION
ESPACE CONFINE
INSTALLATION HYGIENE / VIE (IHV) 
MANUTENTION MANUELLE: SUPPRESSION OU AIDES
BALISAGE PERIMETRE SECURITE ROUTIERE
SIGNALISATION ROUTIÈRE TEMPORAIRE (CHANTIER MOBILE)
ENGIN DE CHANTIER
LUTTE INCENDIE
ORGANISATION PREMIERS SECOURS
RISQUE ROUTIER : TRANSPORT PERSONNEL /MATÉRIEL : VÉHICULE UTILITAIRE LÉGER (VUL)
TRAVAIL ISOLE /DANGEREUX
VIBRATION
POUSSIÈRE GAZ FUMÉE VAPEUR
TEMPÉRATURE EXTRÊME  

Mesures humaines

CERTIFICAT APTITUDE CONDUITE EN SECURITE (CACES)
FORMATION INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES
EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL (EPI)
EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL (EPI) AMIANTE
FICHE D’EXPOSITION / ATTESTATION AMIANTE
FORMATION AMIANTE sous-sections 3
FORMATION INFORMATION BRUIT
FORMATION SENSIBILISATION A LA MANUTENTION
FORMATION UTILISATION DES MATERIELS DE LUTTE CONTRE INCENDIE
FORMATION AUX AUTRES RISQUES SPECIFIQUES
HYGIENE CORPORELLE / VESTIMENTAIRE
NOTICE ; FICHE DE POSTE D’INFORMATION DES SALARIES
TEMPÉRATURE EXTRÊME 

Surveillance médicoprofessionnelle

Surveillance médico-professionnelle : se reporter aux nuisances et à leurs fiches FAN éventuelles